Analyse de la désexcitation simultanée ou différée d'un noyau par la méthode des corrélations à deux particules

par Pascal Lautridou

Thèse de doctorat en Physique nucléaire

Sous la direction de JEAN QUEBERT et de A. FLEURY.

Soutenue en 1989

à Bordeaux 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Une etude a ete menee, a l'aide de multidetecteurs a ics, dans le but d'observer l'emission de particules legerfes ejectees dans des temps relatifs tres courts (10##2#0-10##2#2 s) lors de la phase de desexcitation transitoire de noyaux chauds formes dans les collisions d'ions lourds effectues aupres de l'accelerateur ganil. Pour acceder a ces valeurs de temps, la methode utilisee est celle des correlations a petits moments relatifs qui s'apparente dans certains cas a l'interferometrie nucleaire (effet hbt), developpee sous l'aspect temporel. Une estimation du temps de vie du noyau forme a ete obtenue en utilisant les correlations de protons: tau1?1 10##2#1 s (evaporation). Dans le cas des correlations entre fragments, il semble que les interactions dans l'etat final soient sensibles au temps de vie des resonances formees et a l'influence coulombienne du noyau emetteur

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : x, 130 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FT 89.B-355
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : FTR 89.B-355
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.