Etude des 3,4-Dihydro-2H-1, 3-Benzoxzazines : Réactivité - Polymérisation

par Maxime Roche

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Gérard Riess.


  • Résumé

    Ce travail consacre a l'etude de la reactivite des 3,4-dihydro-2h-1,3-benzoxazines rend compte de leur aptitude a la polymerisation. Divers composes de ce type, synthetises a partir de phenols, formaldehyde et amines primaires ont ete etudies en spectrometrie de masse, par rmn #1h et #1#3c et par spectroscopie ir. La reaction avec les phenols qui procede par un mecanisme avec ouverture de cycle peut etre consideree comme l'etape d'amorcage d'une polymerisation. Ainsi nous avons etudie, dans un premier temps, la polymerisation de ces benzoxazines amorcee avec des phenols, la mise en evidence d'une reaction secondaire nous a incite a etudier, dans un second temps, la polymerisation par amorcage thermique. Par oxydation anodique en milieu alcoolique basique, nous avons montre qu'il est possible d'obtenir des films isolants. Nous avons etudie leurs modes de formation et de croissance sur des toles de fer, d'acier ou de cuivre. La structure de ces films a ete etudiee en infra-rouge par reflexion multiple, esca et spectroscopie de rmn. Les mecanismes sont abordes a la fois sous l'angle de la polymerisation chimique et de l'electropolymerisation. L'accent est mis sur les perspectives interessantes qu'offre ce nouveau monomere cyclique


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol
  • Annexes : 245 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Sciences - Sport (Besançon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SCI.BESA.1989.42
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.