Étude des énoncés équatifs, locatifs et possessifs en éwé : problemes du verbe «être»

par César Akuetey

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Denis Paillard.

Soutenue en 1989

à Besançon .

Le jury était composé de Denis Paillard.


  • Résumé

    La construction d'une relation d'état en éwé, une langue parlée en Afrique occidentale notamment au Ghana et au Togo, s'effectue à l'aide de différents marqueurs. Il y a en particulier : di (ressembler, murier, enterrer. . . ), du (servir de, manger. . . ), le (verbe "être" de localisation), nye (verbe "être" d'identification), wo (faire, accomplir) et zu (devenir) qui établissent les différentes relations d'état, la substitution d'un marqueur à un autre entraine non seulement une différence d'ordre sémantique mais aussi d'ordre syntaxique et d'ordre énonciatif, cela montre que ces relations d'état sont aussi complexes que n'importe quelle autre relation. Par exemple selon que l'on a nye (verbe "être" d'identification) ou du (servir de, manger. . . ) dans la relation, la détermination des termes de la relation ne s'opère pas de la même manière. La distinction traditionnelle concernant les fonctions d'existence, d'identification et de localisation attribuées au verbe "être" ne permet pas réellement de différencier ces marqueurs les uns des autres. Il s'ensuit que pour étudier ces relations d'état, il est nécessaire de prendre en compte les points de vue énonciatif, notionnel et syntaxique.

  • Titre traduit

    A study of equative, locative and possessive enunciations in ewe : problems of the verb «to be»


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VIII-503 f.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.1989.1010
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.