Plasticité post-lésionnelle de la voie pyramidale au cours du développement chez le chat : approches comportementale et anatomique

par Bouchra Kably

Thèse de doctorat en Neurophysiologie

Sous la direction de Jean Armand.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'ablation du cortex sensorimoteur a ete realisee chez le chat depuis la naissance jusqu'a l'age adulte. Chez tous les animaux operes, l'organisation proximo-distale de l'ensemble du mouvement et la programmation du transport du membre, observes chez les temoins, etaient detruites. Par contre, chez les animaux operes avant un mois postnatal, les performances de la prehension pouvaient atteindre celles des temoins. Les projections corticospinales, en provenance de l'hemisphere intact, se terminaient comme chez les temoins, mais chez tous les animaux operes avant un mois postnatal, elles se terminaient aussi dans toute la substance grise spinale ipsilaterale. Au niveau supraspinal, les nouvelles projections corticofuges se terminaient sur differentes structures du tronc cerebral impliquees dans des voies descendantes, des voies ascendantes, ainsi que des voies ascendantes, ainsi que des boucles cortico-cerebello-corticales. La plasticite neonatale post-lesionnelle des projections corticofuges depuis l'hemisphere intact etait caracterisee par sa profusion et sa signification fonctionnelle. Cette plasticite permettait la compensation de la prehension, sa profusion ne suffisait pourtant pas a compenser la programmation de l'ensemble du mouvement

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 362 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 303-322

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Saint-Jérôme). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 1461
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.