Modèles du calcul sans changement d'état : quelques développements et résultats

par Omar Kettani

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Edmond Bianco.

Soutenue en 1989

à Aix-Marseille 2 .


  • Résumé

    Le modele etudie, voisin de la machine de turing fait disparaitre l expression de l etat dans l algorithme par notation sur le ruban. La methode consiste a se munir d alphabets riches pour noter a la fois donnees et structures algorithmiques. L auteur presente d abord deux demonstrations d equivalence avec la machine de turing. Il envisage ensuite un modele dit parallele qui consiste a se deplacer en bloc sur une suite de cases, et en donne quelques applications sur des problemes classiques. La caracteristique de ces machines est de deplacer la tete de lecture a cheval sur deux cellules de memoire. Quand on considere un decalage maximun, la partie commune ne peut plus conserver que deux valeurs possibles, et l auteur montre que la puissance de telles machines est encore celle du calculable. Il montre encore dans ce cas l existence d une machine universelle, et enfin il etablit une relation avec les automates cellulaires.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Turing machine takes his information in a box marked between severl others. Taking informationat once on parts of two contiguous boxes makes state desappear from algorithm. Correspondent information is else noted in each contiguous part of the two boxes. It becomes so necessary to employ large set of symbols. Here is proved equivalence of such machines with turing machines. Author imagines now parallel machines in whic a plenty of contiguous boxes can be marked simultaneously, and the travelling of marks scan part of box all at once. He applie it to several classical problems. In marking at once two contiguous boxes, it is possible to take at once half part of the first and half part of the second one, third part of the first and two thrid part of the second one, and so on. On the bound, at the utmost shift, it rests two values in common, and in this case author proves again equivalence of such machine with turing machine he proves so existence of an unviersal machine and establishes relation with cellular automata.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 104 f
  • Notes : THESE NON CORRIGEE

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD 1460/A-C
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Ferry). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences économiques et de gestion.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.