Bases structurales de la reconnaissance d'un peptide naturel : l'apamine par les lymphocytes T de souris

par Anne Régnier-Vigouroux

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Michel Pierres.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La reconnaissance de l'apamine (ap) par des hybridomes t de souris dans le contexte d'une restriction par les molecules de classe ii est etudiee au niveau structural. La degradation de l'ap par les cellules presentant l'antigene (cpa) permet l'exposition de sites agretopiques et epitopiques. La participation de certains acides amines de l'ap aux sites d'interaction avec la molecule ia et/ou le recepteur t (rct) est fonction de l'haplotype de la molecule a#d de classe ii des cpa. La comparaison du site agretopique et du site epitopique, celle du complexe ap-a#d-rct et du complexe peptide ova (323-339)-a#d-rct suggerent que l'ap interagit avec les molecules a#d et rct dans une conformation relachee

  • Titre traduit

    Structural basis for recognizing of a natural peptide: apamine by murine T cells


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 101 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: f. 80-95

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : L16122
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.