Analyse électrophysiologique et pharmacologique des réflexes d'étirement développés chez le Babouin après lésion unilatérale du cortex sensorimoteur. Extension au cas de l'homme hémiplégique spastique

par Dominique Françon

Thèse de doctorat en Neurosciences et comportement

Sous la direction de Maurice Hugon.

Soutenue en 1989

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Section sciences (autre partenaire) .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'analyse des mecanismes sous-jacents au syndrome spastique constitue la matiere de ce travail. L'etude utilise les moyens de l'electrophysiologie et de la pharmacologie. Un modele experimental de spasticite est propose: le singe papio papio apres ablation unilaterale des territoires corticaux m1, s1, sma de projection de la jambe et du pied. Cette lesion induit au bout de 4 a 6 semaines le developpement de reponses reflexes a l'etirement etudiees dans le muscle soleaire contralateral. L'origine des troubles a ete recherchee au niveau du controle presynaptique des afferences primaires, aucune hyper-excitabilite au noyau moteur spastique n'ayant ete decelee. Chez l'animal normal vigile au repos, les reflexes monosynaptiques soleaires sont deprimes par une vibration achileenne breve, infraliminaire pour toute reponse reflexe. La depression, qui persiste 200 ms apres la fin de la vibration, se reduit progressivement apres lesion en meme temps que se developpe l'exageration des reponses a l'etirement. Nous montrons que cette depression post-vibratoire des reflexes (dpv) est attribuable a un mecanisme segmentaire, pre-moteur et gaba-sensible. Ainsi, la bicuculline (gaba-antagoniste) reduit la dpv chez l'animal normal, le progabide (gaba-agoniste) restaure la dpv et reduit parallelement l'hyperrreflexie chez l'animal neurolese. Ces resultats indiquent que le mecanisme responsable de la pev est l'inhibition pre-synaptique des afferences la. Elle serait donc deficitaire chez l'animal hyperreflexique. Ce deficit ne parait pourtant pas constituer a lui seul la source de la spasticite. Un accroissement de l'efficacite excitatrice des afferences la est propose comme facteur complementaire d'hyperreflexie. Des resultats analogues ont ete obtenus chez l'homme normal et l'hemiplegique spastique. Une pharmaco-therapie gaba-ergique est proposee. Chez l'homme, une reduction de la pev soleaire pr

  • Titre traduit

    Stretch reflexes developped in babbon after s1, m1, sma ulitateral cortical lesion. Electrophysiological and pharmacological study. Extension to the cas of spastic hemiplegic man


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : IX-274 p.
  • Annexes : 320 réf. bibliogr

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.