Catégories grammaticales et distribution : les limites entre préposition, conjonction, adverbe

par Véronique Xatard

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Claire Blanche-Benveniste.

Soutenue en 1989

à Aix-Marseille 1 .


  • Résumé

    L'etude proposee prend appui sur le classement distributionnel d'elements communement apples prepositions, conjonctions, adverbes, et repose sur un modele d'analyse - l'approche pronominale (1) - qui presente une hypothese generale de construction syntaxique. L'analyse distributionnelle montre qu'on doit etablir au sujet de ces elements, nommes particules, une "syntaxe externe" et une "syntaxe interne". La syntaxe externe rejoint naturellement l'analyse des valences verbales (cf. Le travail du g. A. R. S a aix-provence et de karel van den eynde a leuven). La syntaxe interne permet de decouvrir des proprietes rarement exploitees: statut particulier au regard de la coordination, paradigme de quantifieurs specifiques a certains syntagmes, relations de "reformulations" entre diverses constructions. Cette etude permet de combattre certains prejuges touchant a l'usage des prepositions-adverbes dans le francais parle. Elle soutient l'idee que la signification d'un terme est fournie par la construction dans laquelle il se trouve et prend pour exemple des particules qui peuvent exprimer des relations spatio - temporelles. Elle montre que ce ne sont pas des particules mais des types de fonctionnements syntaxiques de particules qui s'opposent, se couplent ou se groupent. Elle utilise comme donnees, les corpus de francais parle reunis a aix, des textes litteraires et journalistiques, des attestations de dictionnaires.


  • Résumé

    This study is based on a distributional classification of those elements commonly known as prepositions, conjunctions, adverbs and uses an analytical model called the pronominal approach (1). This approach hypothesizes a general syntactic construction. Distributionnal analysis demonstrates a need of distinguish between an "external systax" and an "internal syntax" of those elements called particles. The external syntax shows great similarity to the analysis of "verbs constructions" as defined in the pronomical approach. Working with the internal syntax, certain properties rarely studied become apparent. One is rather particulary status for coordination, another is the existence of a paradigm of specific quantifiers that are characteristic of certain syntagms and finally a relationship of "reformulations" between the different constructions. This study steds new light on the set ideas about the use of prepositions-adverbs in spoken french, and supports the idea that the meaning of a term is clarified by the construction in which it is used. An exemple of this mechanism would be the particles that "express" spatio - temporal relationships. This study shows that it is the types of functionning of the particles that can be opposed, form a pair or a group rather than the particles themselves. The data is drawn from a corpus os spoken french which was compiled in aix, as well as from dictionary entry quotations, literary and journalistic texts.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 269 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Fenouillères). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Fenouillères). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Fenouillères). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.