Espace et sociabilité : le cas de Viviers-sur-Rhône en Ardèche

par Myriam Louahala-Souchon

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Georges Ravis-Giordani.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'etude des pratiques de l'espace et de la sociabilite dans un bourg ardechois rhodanien met en lumiere des phenomenes urbains et spatiaux particulier. Cette petite ville est marquee d'une part par la decheance de son statut politique, d'autre part par une industrialisation specifique qui a contribue a son essor demographique. Le noyau ancien de l'agglomeration, vide de ses habitants d'origine bourgeoise et agricole dont une partie a glisse vers la peripherie, accueille des populations nouvelles a faibles ressources, d'abord locales et ardechoises puis regionales et etrangeres arrivees par vagues successives. Le coeur de la ville est aujourd'hui le "creuset" de situations originales et d'interactions sociales induites par la coexistence de ses diverses populations relativement homogenes sur le plan socio-professionnel. Ces groupes sociaux et ethniques expriment leurs differences a travers des relations de parente, de voisinage, de travail, de loisirs. . . Engendrant des reseaux sociaux qui se definissent par les aires dans lesquelles ils evoluent: le quartier, la ville, la commune, la micro-region. Ces pratiques sociales et spatiales mettent en evidence l'enracinement de chacun dans un territoire plus ou moins vaste.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 296 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.