Les effets de correlation électronique interne à la couche de Valence dans les molécules et les agégats

par Marie-Bernadette Lepetit

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Jean-Paul Malrieu.

Soutenue en 1988

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Etude pour des molecules diatomiques a liaison simple (h#2,he#2#2#+,li#2 etc. . . ) ou multiple (n#2,c#2,b#2,etc. . . Et des systemes etendus (polyenes, agregats). Emploi de la theorie des perturbations non degenerees, dependant fortement de la partition choisie pour l'hamiltonien, donc de la fonction d'ordre zero utilisee dont on etudie le contenu physique dans le cas hartree-fock (avec adaptation a la symetrie ou a symetrie brisee) ou en termes de determinants de la methode de la liaison de valence. Proposition de plusieurs methodes pour ameliorer la convergence lorsqu'on introduit la correlation electronique. Proposition d'une nouvelle methode de perturbation mixte hartree-fock/liaison de valence


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 90 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Guyane (Cayenne, Guyane). Service commun de la documentation. Bibliothèque plurisdisciplinaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 88 TOU Lepetit
  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1988TOU30116
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.