Etude par simulation de la chimie en phase gazeuse d'une couche limite atmospherique : influence des hydrocarbures legers et des hydrocarbures naturels sur la formation d'oxydants

par Marie-Odile Barthomeuf

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Alain Lopez.

Soutenue en 1988

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La chimie en phase gazeuse des basses couches de l'atmosphere est regie par le cycle reactionnel des oxydes d'azote et des hydrocarbures. Les oxydes d'azote ont une origine anthropogenique liee aux combustions et aux activites industrielles et une origine naturelle liee a l'activite bacterienne des sols. De meme, pour les hydrocarbures, on note une composante anthropogenique et une composante naturelle due a des emissions a partir de la vegetation. Le travail presente a consiste a developper un modele lagrangien de chimie de l'atmosphere etudiant le comportement des gaz traces dans une atmosphere peu polluee, en presence d'hydrocarbures legers et naturels. Ce modele etudie l'evolution du profil vertical des composants dans une masse d'air se deplacant dans le sens de l'advection au-dessus d'une source homogene de grande surface, dans le cas d'une situation anticyclonique. Il traite a la fois l'aspect dynamique, parametrise par un profil de coefficients de diffusion, kz, variable en fonction du temps, et l'aspect chimique du probleme, qui considere les reactions en phase gazeuse homogene et comporte les chaines reactionnelles des oxydes d'azote et des hydrocarbures legers et naturels. L'introduction d'hydrocarbures legers dans le schema reactionnel conduit a une formation d'ozone d'autant plus importante que les teneurs en oxydes d'azote sont fortes. Pour de faibles sources de nox, l'introduction d'hydrocarbures biogeniques se traduit par un puits d'ozone, tandis que pour de fortes sources de nox, on note un accroissement des concentrations dans la masse d'air. L'introduction d'hydrocarbures legers et biogeniques se traduit egalement par une diminution des teneurs en hno::(3) et une augmentation des teneurs en produits pernitrates dans la masse d'air. Il ressort de cette etude que la cinetique chimique influe essentiellement sur l'evolution des concentrations des differents produits tandis que la dynamique, transfert vertical et depot au sol joue sur l'evolution de leur profil vertical


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 200 P.
  • Annexes : 62 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1988TOU30098
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.