Les migrations mossi du burkina-faso vers la cote-d'ivoire

par Lin Désiré Tapsoba

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Yvette Lucas.

Soutenue en 1988

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Les migrations mossi du burkina-faso vers la cote-d'ivoire commencees depuis la periode coloniale par le recrutement des hommes pour les divers travaux de construction se poursuivent aujourd'hui, malgre l'abolition des travaux forces. Leur ampleur ces dernieres annees est d'une grande importance qu'il nous est paru interessant d'etudier les facteurs actuels qui suscitent tant de jeunes hommes a quitter leur village pour se rendre en cote-d'ivoire. Nous avons effectue notre recherche a partir de lectures, de documentations et d'enquetes aupres des migrants, et des responsables economiques. Nous nous sommes rendu compte que les causes actuelles des migrations sont dues a un ensemble de facteurs. D'une part, le burkina-faso pays pauvre, sans richesses naturelles n'a beneficie d'aucune infrastructure capable de creer des emplois. A cela s'ajoute l'insuffisance des pluies pour un pays dont la principale richesse est basee sur l'agriculture et l'elevage. D'autre part la cote-d'ivoire par la richesse de son sol, son climat favorable a la production agricole a beneficie d'importants investissements la rendant prospere. Malgre quelques realisations operees par les differents responsables du burkina-faso en vue de creer des zones agro-pastorales capable de limiter les migrations, ces objectifs n'ont pu etre atteint. On assiste ainsi impuissant au depart des jeunes.

  • Titre traduit

    The migration of the mossi from burkina-faso to the ivory-coast


  • Résumé

    The migration of the mossi from burkina-faso to the ivory-coast which began in the colonial period with the recruitment for various construction jobs continues today despite the abolition of forced labor. Their profusion in the last few years is of great importance and has brought us to study the factors that bring so many young people to leave their villages and go to the ivory coast. Our research is based on readings various documentation and personal interviews with migrants as well as with economic officials. It became obvious that the actual causes of migration are due to a set of factors. On the one hand, burkina faso, a poor country with-out natural resources, never benefited from an internal structure capable of creating work. To this one must add the lack of rain in a country where the principal source of income in farming and breeding. On the other hand, the ivory coast, with a favorable climate and rich soil, benefited from important investments, making it prosperous. Despite efforts by different officials in burkina faso to create new agricultural and pastoral zones to stem the flow of migration, the goal was never achieved. Powerless in face of massive departures of the youth.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 215 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 89-997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.