Industrialisation et marches du travail en algerie : une analyse des problematiques de l'emploi et de la mobilite. (une application a partir du pole industriel d'arzew)

par LARBI FELLOUH

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de J. DELCOURT.

Soutenue en 1988

à Toulouse 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'objectif essentiel de cette recherche consiste a developper une reflexion sur la structuration du nouveau marche du travail et ses incidences sur l'emploi et la mobilite. Outre le fait que l'industrie ne soit pas en mesure d'eponger le chomage ni d'eliminer progressivement le sous-emploi, elle a ete contrainte, et cela a travers le pole industriel d'arzew, de mettre en place un mecanisme de mobilites pour les ajustements imposes par le decalage entre l'offre de travail existante et la demande nee du processus de l'industrialisation. Contrairement a certains systemes ou les mobilites sont synonymes de bon fonctionnement du marche du travail, dans le cas de l'algerie, celles-ci se sont imposees comme un "mal-necessaire" : car elles provoquent des effets destructurants et desequilibrants sur les secteurs faibles d'une part ; et d'autre part elles sont une reponse a un marche du travail a la recherche de son seuil d'equilibre. C'est bien la une des consequences du modele de developpement economique qui a crucialement ignore, et pendant longtemps, le fonctionnement du marche du travail et la gestion des ressources humaines.


  • Résumé

    The main aim of this research is to develop those ideas concerning the structure of the new labour market and it's effects on employment and mobility. Industry has neither the power to absorb unemployment orto climinate underemployment and so through the arzew pole it is forced to adopt a "mobility mechanism" aimed at blancing the inequalities that exist between the labour supply and the demand derived from the industrialization process. Normally, in other economic systems, mobility means that the labour market is well adjusted, but as far as algeria is concerned mobility is concerned mobility is considered as a "compulsory-drawback" because, on the one hand, mobility spells desequilibrium for the weakest sectors and on the other hand, it is a response to a labour market which is looking for it's balance threshold. This is obviously the result of an economic development pattern that has long since disregarded the way the labour market works and the management of human ressources.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : THESE NON CORRIGEE

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TG1013-1988-28
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.