L'entretien artistique et l'engouement théâtral (1660-1715) : le songe de Philomathe par Félibien

par Pierre Calonier

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jean Jehasse.

Soutenue en 1988

à Saint-Etienne .


  • Résumé

    Dans notre étude, nous avons voulu montrer l'apparition d'un genre littéraire nouveau entre 1660 et 1715 : "l'entretien artistique", à travers six oeuvres : « Les délices des arts » de Desmarests de Saint-Sorlin (1659), un poème de Perrault : « La peinture » (1668), « La gloire du Val de Grâce » de Molière (1669), un dialogue sur l'art tiré du « Songe » de Vaux de la Fontaine (1671), « Le songe de Philomathe" de Félibien (1683) et un "dialogue d'opéra" de Boileau (1713). La confrontation de ces textes a eu pour objet non seulement de mettre en évidence un genre de littérature nouveau mais aussi de déceler des rapports étroits entre l'esthétique picturale, sujet de l'entretien artistique et l'esthétique théâtrale. De fait, il nous est apparu fondamental d'insister sur la nécessité de la théâtralisation de l'art, idée qui s'impose au XVIIe siècle et réussit à concilier peinture et théâtre. Proche de l'univers théâtral, l'entretien artistique, en prônant le "rassemblement des arts" deviendrait, en outre, une sorte de réflexion lucide sur l'art de l'opéra. Révélant le goût d'une époque à travers la mise en évidence d'une esthétique, il semble alors trouver, par le théâtre, sa justification en proposant à l'homme du XVIIe siècle un "modus vivendi" pour qu'il devienne plus "honnête homme"

  • Titre traduit

    "L'entretien artistique" and infatuation with theatre (1660-1715) : le songe de Philomathe by Félibien


  • Résumé

    Throughout our study, we have aimed at pointing out a new literary genre appeared between 1660 and 1715 : "l'entretien artistique" through six works : « Les délices des arts » by Desmarests de Saint-Sorlin (1659), « La peinture » by Perrault (1668), « La gloire du Val de Grâce » by Molière (1669), a dialogue about art in « Le songe » by Vaux de la Fontaine (1673), « Le songe de Philomathe » by Félibien (1683) and a "prologue d'opéra" by Boileau (1713). Not only has the comparing of these texts stressed the existence of a new literary genre but also helped to detect close links between pictorial aesthetics which is what "l'entretien artistique" is about and theatrical aesthetics. As a matter of fact, it has seemed to us of a paramount importance to emphasize the necessity of the dramatizing of art, an idea which gained recognition in the 17th century and which succeeded in associating painting with theatre. Close to the theatrical world, "l'entretien artistique" by advocating the "gathering of arts" becomes a kind of clear meditation about the art of opera. Disclosing the tastes of a period by giving prominence to a certain aesthetical conception, "l'entretien artistique" seems then to find its justification in theatre by offering the seventeenth century man a "modus vivendi" so that he should become more of an "honnete homme"

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (392 f.-21 p. depl.)
  • Notes : Thèse non reproduite
  • Annexes : Bibliogr. f. 372-383

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Section Droit, Lettres, Sciences économiques et humaines.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.