Les dysfonctionnements dans l'interaction verbale

par Evelyne Bulot

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Louis Guespin.

Soutenue en 1988

à Rouen .


  • Résumé

    LL'objectif de la thèse est d'observer des dysfonctionnements de l'interaction verbale et d'en déterminer les causes. Après une présentation théorique du problème, le travail s'appuie sur l'étude de deux corpus : - une enquête orale menée auprès de locuteurs de langues étrangères ou minoritaires; - une interaction scolaire : description de diapositives. La problématique de recherche s'appuie sur la notion de dialogisme (Volochinov- Bakhtine). En parallèle à la notion de production du sens, est exploitée la notion de construction de l'erreur (Watzlawick). Les concepts suivants sont utilisés : - représentation et interaction chez G. Bateson et à Palo-Alto. - catégorisation (F. François, C. Bachmann) - structures de sociabilité (L. Guespin). - interprétation du dire (BN et R. Grunig). La conclusion encourage à l'étude de la pathologie des interactions, le dysfonctionnement étant dès lors considéré comme trace du travail de co-production et de réglage de l'interaction.

  • Titre traduit

    Dysfonctional phenomene in verbal interaction


  • Résumé

    The author examines dysfunctional phenomena in verbal interaction and attempts to identify the causes. A theoretical discussion of the issue is given first and is followed by the analysis of two sets of data : - an opinion survey carried out among minority or foreign language speakers, - a classroom interaction involving the description of slides. The thesis adopts the theoretical notion of dialogism (cf. Volochinov & Bakhtine). However, concurrently with the notion of meaning production, the author makes use of the notion of error buiding (cf. Watzlawick). The following concepts are used : - representation and interaction in G. Bateson's work and in the Palo Alto movement - categorisation (F. François, C. Bachmann) - structures of sociability (L. Guespin) - "interpretation du dire" (BN et R. Grunig) the author concludes by arguing for a theoretical perspective of the pathology of verbal interaction which accomodates a view of dysfunctional phenomena as being evidence of the coproductive and mutual regulatory character of verbal interaction.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (278 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?