Langage et travail : études sociolinguistiques de discours ouvriers en entreprise

par Bernard Gardin

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jean-Baptiste Marcellesi.

Soutenue en 1988

à Rouen .


  • Résumé

    Les pratiques langagières ouvrières ont jusqu'alors été peu étudiées, si cette situation peut socialement s'expliquer, elle a privé jusqu'alors la linguistique générale d'objets susceptibles d'enrichir notre connaissance du fait langagier. Dans le premier volume, l'auteur expose l'évolution de sa démarche théorique, constamment orientée vers la production sociale de sens, et la replace dans le cadre plus général de l'évolution de l'analyse de discours sociolinguistique: évolution dans le choix des corpus (de l'analyse des discours institutionnels "légitimes" aux tracts syndicaux d'entreprise et aux débats et compte-rendus de groupe d'expression directe) (G. E. D); évolution du corpus de références théoriques: de la sociolinguistique variationniste d'une part a la problématique de la pluri accentuation du signe; de la problématique des fronts propositionnels a celle de l'hétérogénéité et de la polyphonie d'autre part. L'apport de Volochinov et de la praxématique sont particulièrement mis en valeur. Sont également analysées les transformations et que ces évolutions ont fait subir aux concepts de locuteur collectif et de formation discursive. Le second volume est consacre a des analyses de données récoltées à la R. N. U. R. De Cléon (76). Interviews et tracts relatifs a une occupation qui montrent le travail langagier effectue sur le praxème "occup-", ensemble de compte-rendus de délégation syndicale ; corpus de tracts centre sur un accident du travail, corpus de tracts aboutissant a la production d'une formulation. . .


  • Résumé

    The verbal and written the working class have rarely been studied up to now; if this can be explained by social reasons, it has nevertheless deprived general linguistics of subjects liable to improve our knowledge of language in action. In volume I, the author describes the evolution of his theoretical process, constantly focussed on the social production of meaning, and sets it in the more general framework of the evolution of sociolinguistic discourse analysis: evolution in the choice of data from "legitimate" institutional discourses to firms trade union tracts and to debates and reports of direct expression groups ("groupes d'expression directe" - GED); evolution of the corpus of theoretical references: from variations sociolinguistics on one side to the problematic of sign pluri accentuation ; from the problematic of the block of propositions to that of heterogeneity and polyphony on the other side. The stress is put on the contribution of Volochinov and of praxematics. Also analyzed are the transformations of concepts such as collective locuter and discursive formation volume ii deals with trade-union data (verbal and written) of the Renault works of Cléon (76). The union discourse is characterized by various tensions (between plain formulation and the idiosyncrasy of union analysis. . . ) and eventually described as producing identity for its producers as well as for the group they represent. . .

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Ed. Lambert-Lucas à Limoges

Langage et luttes sociales


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (692 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Centre de Documentation Recherche (BDL).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 1988 GAR
  • Bibliothèque : Université de Rouen Normandie. Service commun de la documentation. Section Lettres-Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : XA5853/1
  • Bibliothèque : Université de Rouen Normandie. Service commun de la documentation. Section Lettres-Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : XA5853/2
  • Bibliothèque : Université de Rouen Normandie. Service commun de la documentation. Section Lettres-Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : XA5853/3

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 89-1233
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Ed. Lambert-Lucas à Limoges

Informations

  • Sous le titre : Langage et luttes sociales
  • Détails : 1 vol. (280 p.)
  • Notes : Autres tirages : 2007.
  • ISBN : 2-915806-08-X
  • Annexes : Bibliogr. de l'auteur p. [17]-22. Bibliogr. p. [269]-277
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.