Le delai pour agir devant le juge administratif

par Catherine Eude

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Yves Pimont.

Soutenue en 1988

à Rouen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude du delai pour agir devant le juge administratif est entierement commandee par la nature juridique du texte institutif que le juge administratif applique a la demande presentee par le requerant. C'est pourquoi, dans une premiere partie nous avons examine le delai dans ce qu'il est, c'est-a-dire dans sa conception, celle-ci revele, a la fois, l'institution du delai, dans ses fondements et dans sa nature juridique et, la formation du delai, dans ses elements materiels que sont la duree et le point de depart. Dans une deuxieme partie, nous avons etudie l'application ou la dynamique du delai, lorsque le delai court, lorsqu'il est prolonge, lorsqu'il expire voire lorsqu'il recommence a courir. Dans son ensemble, cette etude a permis de constater non seulement la permancence de la regle du delai pour agir devant le juge administratif, mais aussi la finalite recherchee par le legislateur. Le delai pour agir fait l'objet d'une organisation raisonnable, meme si la regle du delai est parfois attenuee par l'application d'autres regles. Nous proposons que le conseil constitutionnel reconnaisse que la notion de "delai suffisant" pour agir est un principe a valeur legislative, en tant qu'element indissociable du droit d'agir, afin d'assurer la sauvegarde du droit d'agir et la necessaire stabilite des situations juridiques. Le "delai suffisant" pourrait etre le delai du droit commun pour agir devant le juge administratif.


  • Résumé

    The study of the extension time to act in front of the administrative magistrate is fully or dereby the juridical nature of the instituted text than the magistrate applied at the demand presented by the claimant. That's why in the first part we have examined the delay in his own conception this one reveals at once the institution of the delay in this base with the juridical nature and the development of the delay in these materials factors live the duration and the starting point. In the second part we have studied the application or the dynamic of the delay when it is short, when it is extensed when it is at time limit, when it is back to run. This comprehensive study have permited to verify not only the permanence of the rule for the extension time to act in front of the administrative magistrate but also the finality searched by the lawgiver. The extension time to act form subject of a reasonable organisation, same if the tule of the delay is sometime attenuated by the application of others rules. We proposed than the constitutional council recognize that the notion of "sufficient delay" to act is a principe with legislative valve in so far as indissociable element of the tight to act in order to assured his own protection and the necessary stability of these juridicals situations. The sufficient delay will be that delay of the sommun law to act in front of the administrative magistrate.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences du tertiaire.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.