Mario Vargas Llosa et son oeuvre : mythe, personnage et personne

par Marie-Madeleine Gladieu

Thèse de doctorat en Études latino-américaines

Sous la direction de Albert Bensoussan.

Soutenue en 1988

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Mario Vargas Llosa définit le roman comme le "mythe des temps modernes". Simultanément, il se considère, et il est considéré, comme un écrivain réaliste, le Flaubert du Pérou. Les anecdotes relatées dans ses romans sont vraisemblables, et souvent susceptibles d'être confirmées par la réalité. Cependant, sa théorie de la création littéraire, fondée sur les "démons" de l'écrivain, prouve la différence essentielle entre l'univers réel et celui du roman. Certains éléments du réel sont privilégiés en fonction de deux séries de "mythes" : ceux qu'exalte la société, et ceux qui animent le besoin d'écrire de l'auteur. Ces "mythes" s'incarnent dans des personnages. Leur ressemblance avec des personnes réelles a été souvent soulignée. Mais nous remarquons l'élaboration de grands archétypes : le fanatique, et le "personnage écrivant". La filiation fictive des personnages devient plus évidente que leurs liens avec le monde réel. Ces archétypes représentent deux réactions possibles face au monde : extrémiste ou modérée, et sont finalement les signes révélateurs des conditions de la personne, c'est à dire de l'existence, dans l'Amérique latine d'aujourd'hui, en même temps qu'ils traduisent les prises de position modérées de leur créateur face aux problèmes actuels de son pays


  • Résumé

    Vargas Llosa defines the novel as "the myth of modern times". At the same time, he considers himself, and is considered, as a realist writer, the Flaubert of Peru. The anecdotes related in his novels are believable, and often likely to be assessed by reality. Yet, his theory of literary creation, founded upon the existence of the writer's "demons", proves the essential difference between the real universe and that of the novel. Some elements of reality are enhanced by two series of "myths»: those which are magnified by society and those which are the source of the writer's need to write. These "myths" are embodied in characters. Their resemblance with real persons has often been stressed. But we can note that great archetypes are elaborated: the fanatic, and the "writing character". The factious filiation of the characters becomes more obvious than their links with the real world. These archetypes represent two possible reactions, either extremist or moderate, to the world, and are ultimately the signs that reveal the person's conditions i. E. His or her existence in today's Latin America, and, at the same time, they express the moderate positions adopted by their author faced with his country's current problems.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (755 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR Rennes 1988/14/1
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Campus Lettres et Sciences Humaines. BUFR de Langues (Anglais, Allemand, Espagnol, Italien, Arabe, Polonais, Russe, Portugais, Grec moderne, Hébreu).
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.