L'uvée : une structure anatomique sensible aux antigènes bactériens; à propos de 50 cas

par Patrick Limbour

Thèse de doctorat en Sciences odontologiques

Sous la direction de Claude Lecointre.

Soutenue en 1988

à Rennes 1 .


  • Résumé

    L'origine dentaire de certaines uvéites, bien que classiquement décrite a été souvent controversée. Il semble pourtant que cette étiologie ne puisse être écartée, et la position de l'odonto-stomatologiste doit être précise et efficace, surtout lorsque le pronostic visuel du malade est en jeu. Dans une première partie, nous verrons les notions fondamentales indispensables à la compréhension du phénomène. L'étude de l'anatomie du tractus uvéal permet de localiser et de différencier les différentes pathologies. Le polymicrobisme buccal justifie les recherches de foyers infectieux et ces prélèvements bactériologiques. Enfin les solutions actuelles sur l'allergie microbienne en ophtalmologie établissent le lien entre un antigène bactérien et son retentissement oculaire. Dans la seconde partie, nous décrirons le protocole utilisé pour tenter de mettre en évidence la responsabilité d'un foyer dentaire. Les résultats de cette étude à propos de cinquante malades seront commentés afin de parfaitement définir la position de l'odonto-stomatologiste face à ce type de pathologie.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (130 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 124-129

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 373010/A/1988/1/D
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Afm 1067
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.