Induction et repression de la synthese de la thymidine kinase foetale par le 17beta -oestradiol, dans l'uterus de la ratte

par Dominique Haras

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Pierre Jouan.

Soutenue en 1988

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans l'uterus de la ratte immature, l'activite thymidine kinase est specifiquement stimulee par les oestrogenes. L'oestradiol est l'oestrogene le plus efficace, stimule l'activite de l'arn polymerase ii, de l'adn polymerase alpha et la synthese de l'adn, des arn et des proteines. Des injections d'oestradiol induisent un etat de desensibilisation de l'uterus aux oestrogenes. Des extraits de noyaux cellulaires d'uterus en etat refractaire inhibent la synthese de thymidine kinase-foetale dans un uterus incube en presence d'estradiol. Ceci suggere la presence d'un inhibiteur dans les extraits nucleaires utilises


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (162 f.)
  • Annexes : 182 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1988/27
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.