Photoélasticimétrie en grandes déformations : méthode de mesures de grandes et de petites déformations

par Fabrice Brémand

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Alexis Lagarde.

Soutenue en 1988

à Poitiers .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Etude des methodes optiques en mecanique des solides. La premiere concerne la photomecanique non-lineaire. C'est l'extension de la photoelasticimetrie a la determination du tenseur des contraintes de cauchy et du tenseur des deformations de cauchy green gauche ainsi que la pression hydrostatique pour des materiaux hyperelastiques isotropes couramment utilises dans l'industrie. La seconde contribution se rapport a la mesure des deformations. Elle presente deux demarches. La premiere utilisable en milieu hostile fait appel a la transformation de fourier optique obtenue par la diffraction d'un faisceau laser par un reseau de traits orthogonal marque a la surface de la piece. La deuxieme emploie la f. F. T. Bidimensionnelle de l'image du reseau enregistree par une camera c. C. D. L'evolution des taches ou des pics de diffraction entre l'etat de reference et l'etat actuel permet de determiner les grandes et petites deformations. Un processus d'interpolation numerique associe a cette deuxieme demarche conduit a une sensibilite comparable a celle obtenue avec les extensometres a fils resistants


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (212 p.)
  • Annexes : 70 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.