Comparaison des cytotypes tétraploïde et pentaploïde de l'espèce Holcus mollis L. En région parisienne : aspects biosystématique et écophysiologique

par Emmanuelle Lamade

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Alain Lacoste.

Soutenue en 1988

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    On a pu définir chez le complexe polyploïde Holcus mollis L. Grâce à de nombreux comptages chromosomiques, cinq cytotypes (2X, 4X, SX, IX, 7X) avec X = 7 comme nombre de base. L'étude porte sur les deux cytotypes les plus répandus, tétraploiëe et pentaploïde, seuls recensés en réglon parisienne. Bien qu'indiscernables morphologiquement, leur amplitude écologique respective semble différente. Le cytotype tétraploïde se rencontre exclusivement dans les forêts du Quercion robori-petraeae, le cytotype pentaptorde apperaft lié à des types de biotopes plus ouverts comme les friches, les prairies non fauchées et certains stades pré-forestiers. En région parisienne, les deux cytotypes ne rencontrent pas en mélange. Afin d'expliquer une telle répartition, certaines expériences ont été envisagées concernant les effets de la variation de facteurs abiotiques tels que l' eau, la lumière et les éléments nutritifs, sur les réponses des populations appartenant aux deux formes polyploïdes. Les résultats montrent que les tétraploïdes produisent plus de rhizomes, quand les conditions environnementales sont contraignantes, que les pentaploïdes. Ces derniers produisent plus de racines en conditions non contraignantes. On observe une différence de stratégie des deux cytotypes lors d'une sécheresse momentanée. En effet, les pentaploïdes montrent une réaction d'évitement de la sécheresse par abaissement rapide du potentiel hydrique, tandis que les tétraploïdes ne montrent pas de réponses définies. Ces différences semblent être le résultat à la fois d'un héritage génétique le pentaploïde ayant Holcus lanatus L. (espèce qui ne fait pas de rhizomes) comme un de ses parents, et de la pression de l'environnement, le pentaploïde se rencontrant dans des biotopes relativement instables d'un point de vue hydrique alors que le tétraploïde est strictement inféodé au domaine forestier.

  • Titre traduit

    Comparaison between tetraploid and pentaploid forms of Holcus Mollis L. Complex : biosystematic and ecophysiology studies (on Paris region populations)


  • Résumé

    The objectives of the present investigation are to study the effects of changing environmental (experimental) conditions on biomass allocation of the species Holcus mollis L. This species grows throughout Europe and is reported as introduced taxon from many other parts of the world. Many cytotaxonomic studies have shown the existence of five cytotypes (2X, 4X, SX, 6X, 7X) with X = 7 in the complex Holcus mollis L. The diploid and the heptaploid form seems to be very rare, the most common are on the tetraploid and the pentaploid. All ours investigations are on the two last one. Ln litterature, pentaploid represents most probably a backcross of triploid natural hybrid H. X hybridus WEI N ( H. Lanatus (2X') x H. Mollis L. (4X)). Tetraploids and pentaploids are fertile, but reproduce mainly by creeping rhizomes. Tetraploids and pentaploids seem to have different habitats. The tetraploid form inhabites oak acidophilous forests, the pentaploid form is mainly found in old fields, edges and road sides. Populations used in this work have different ecological origins and also different chromosomes number (tetraploid and pentaploid form). This last point presents a remarquable aspect because distinctions thus could be obtained between environment influence and genetic behaviour. From new caryological observation we conclued that pentaploid cornes from hybridization between Holcus mollis non reduced and Holcus lanatus as femelle. From biomass production we conclued that tetraploid populations produce maximal rhizome in stress environment that pentaploid. This last one produces more roots in favorable environment (when water is sufficient), and has stress avoidance reaction.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (153 p.-[21] p. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 143-152

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1988)407
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-035257
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.