Rôle et bioécologie de Anophèles albimanus (Wiedemann, 1820), vecteur du paludisme en Haïti

par Philippe Desenfant

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Ginette Laugé.

Soutenue en 1988

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    L’île d’Hispaniola que se partagent la république d’Haïti et la république de Saint-Domingue, est la seule île des Caraïbes ou la transmission du paludisme n’a pas été interrompue. Les raisons de cette persistance sont multiples, et proviennent principalement de la méconnaissance du rôle des vecteurs dans la transmission. A. Albimanus, vecteur du paludisme en Amérique Centrale a surtout fait l'objet d'études de laboratoire. Des études de terrain ont donc été entreprises sur plusieurs faciès géographiques afin de mieux cerner la bio-écologie de cet anophèle qui représente 93% de la population anophélienne d'Haïti. On a donc entrepris la prospection et l'observation des gîtes larvaires, puis étudié les variations saisonnières de différents paramètres biologiques. Durant ces observations, A. Albimanus a plusieurs fois été trouvé porteur de sporozoïtes, ce qui confirme son rôle vecteur en Haïti. On a aussi observé la présence d'une nouvelle espèce d'anophèle pour la faune haïtienne, A. Pseudopunctipennis, se plaçant au troisième rang des espèces présentes sur le site d'étude où il a été identifié. Enfin, on a étudié, sur le terrain, le cycle gonotrophique des femelles de A. Albimanus que l'on a estimé à 5,16 jours. A partir des différents résultats obtenus, une étude épidémiologique de la transmission a pu être effectuée, intégrant les données entomologiques et parasitologiques récupérées sur l'un des sites d'étude durant une année entière. L'élaboration d'un modèle mathématique de l'évolution de la prévalence palustre dans la population humaine a ensuite permis d'évaluer les valeurs des paramètres difficilement observables sur le terrain. Cette étude qui a quantifié la transmission palustre, permet aussi de définir les seuils d'équilibre de cette transmission et donc de fixer les objectifs de lutte à atteindre afin d'obtenir une régression de la transmission sans engendrer de trop fortes pressions sélectives sur la population anophélienne, pressions qui ont déjà induit le développement de résistances durables à certains produits insecticides employés massivement.


  • Résumé

    The island of Hispaniola is the only caribbean island where the spread of paludism has not been interrupted. The reasons for this persistence are multiple but primarily due to the lack of understanding of the role of the vectors in its transmission. A. Albimanus, the major vector of paludism in Central America, has been principally the object of laboratory research. Studies of the land have been undertaken over several geographical features in order to better define the biological limits of this anopheles which represents 93 % of the anopheline population in Haïti. Consequently, we undertook field prospections and examinations of larva deposits and then studied the seasonal variations of differing biological patterns. During these examinations, A. Albimanus was found several times to be the carrier of sporozoides, which confirmed its role as the vector in Haïti. We also observed the presence of a new species of anopheles for the haïtian fauna, A. Pseudopunctipennis, which is placed as the third rank of the species present at the studied site where it was found. Finally we estimate the gonotrophic cycle of the observed females of A. Albimanus to be 5, 16 days. An epidemiological study of the transmission was doneby integrating the entomological and parasitological data, based on the different results gathered on one of the studied site for a whole year. The creation of mathematical model of the human population paludism prevalence evolution, allowed then the study of parameters values difficult to observed on the field. This study which quantifies the transmission of paludism, allows also to definethe thresholds of an aquilibrium for this transmission and therefore, to cristallize the objectives in the control to reach a regression in the transmission without generating strong selective pressures on the anopheles population which have already induced development of resistance against certain insecticides massively utilized.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (229 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 196-208

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1988)255
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-035103
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.