Contribution au schéma de calcul pour les transitoires de puissance dans un REP

par Yu-Lung Wang

Thèse de doctorat en Physique des réacteurs nucléaires

Sous la direction de René Vidal.

Soutenue en 1988

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Le suivi de charge et le téléréglage effectués dans les REP déforment de manière importante la nappe de puissance à l’intérieur du réacteur, en particulier axialement. Aussi lorsqu'ils sont. Répétés ils influent sur la distribution d'irradiation que l'on souhaite connaître le plus exactement possible. Comme des calculs directs conduiraient à un volume de calcul trop important on a recours à des modélisations La difficulté principale que doivent surmonter les modélisations c'est d’évaluer correctement la concentration moyenne de xénon sur l'intervalle de temps que l'on cherche à modéliser. Par ailleurs, on a pu s'apercevoir que la modélisation des barres et celle des contre-réactions étaient moins délicates que l’obtention de cette concentration moyenne. Ceci a pour conséquence, que lorsque l'on a affaire à un signal qui se répète de manière identique tous les jours, cette connaissance de la concentration xénon moyenne est facile; même des modélisations très rustiques donnent d'excellents résultats. Par contre lorsque l'on s'intéresse à des périodes plus courtes où les conditions initiales de xénon et d'iode, ne correspondent pas à un régime établi avec le signal qui va exister sur cette période plus courte, le problème devient beaucoup plus délicat, car la variation de de concentrations est importante. Dans ce cas le recours à des modélisations plus sophistiquées est nécessaire.

  • Titre traduit

    Contribution to the calculation scheme of power transients in PWR


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (217 f.)
  • Notes : Thèse confidentielle jusqu'en 1993
  • Annexes : Bibliogr. f. 214-217

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1988)182
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-035033
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.