Techniques rapides de l'imagerie par résonance magnétique en régime d'équilibre dynamique

par Lili Mao

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Michel Sauzade.

Soutenue en 1988

à Paris 11 .


  • Résumé

    L'Imagerie par Résonance Magnétique Nucléaire (IRM) est devenue un remarquable outil de diagnostic médical. En effet, elle offre intrinsèquement un contraste élevé entre les différents tissus, une orientation de coupe arbitraire et une innocuité biologique. Cependant l'acquisition de l'image par cette technique est encore lente (quelques minutes/coupe). Ceci implique un coût élevé de l'examen, l'inconfort du patient et la sensibilité aux mouvements. Un type de méthodes rapides, dit d'équilibre dynamique, consiste à exciter rapidement et périodiquement" l'aimantation. Ceci permet de réduire considérablement le temps d'acquisition en créant un signal d'équilibre permanent. Mais, le contraste d'image obtenu dans ce cas est complexe et difficile à interpréter avec les règles conventionnelles. De plus, des artefacts peuvent apparaître dans l'image. Une étude du régime d'équilibre dynamique en IRM a été réalisée à l'aide d'un simulateur d'IRM numérique dans le but de clarifier l'origine des artefacts et le mécanisme du contraste tissulaire. L'étude montre que l'on peut contrôler ce régime de manière à éliminer les artéfacts et à modifier le contraste de l'image. Quatre séquences conçues à partir de ce principe sont présentées, analysées et comparées. Ces séquences sont expérimentées sur un appareil à 0. 1 Tesla (IEF d'Orsay). Elles permettent de produire des images 2D en quelques secondes et des images 3D en quelques minutes. Les types de contrastes d'image obtenus indiquent l'intérêt diagnostic de ces méthodes.

  • Titre traduit

    Fast magnetic resonance imaging dynamic equilibrium techniques


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (192 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 176-184

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1988)180
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-035031
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.