Genèse des champs de nodules polymétalliques dans le bassin indien central

par Arturo Martin-Barajas

Thèse de doctorat en Géologie

Sous la direction de Elisabeth Lallier-Vergès.

Soutenue en 1988

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Les résultats d’études morphologiques, structurales, géochimiques et sédimentologiques concernant les champs de nodules polymétalliques du Bassin Indien central (6-15° Sud ; 74-88° Est) ont permis de mettre en évidence : 1) deux populations principales de nodules, "hydrogénétiques et "diagénétiques": 2) trois principaux facteurs géologiques ayant directement ou indirectement contrôlé leur formation. Le concrétionnement "hydrogénétique s'effectue au niveau des zones hautes du bassin où l'on trouve des séries condensées à hiatus (et à nodules interstratifiés). Les nodules "diagénétiques se situent près de l'interface (dans les premiers 40 cm du sédiment) au sein d'une boue biosiliceuse brune d'âge récent. Leur genèse est lieé fonction (a) au volcanisme de l'arc indonésien qui a fourni l'essentiel des noyaux sous forme de ponces rhyolitiques et de lits de cendres (depuis le Miocène supérieur) par la suite altérées et indurées, puis portées à affleurement par (b) la tectonique intraplaque (compression S-N) en conjonction avec l'action des courants de fond : elle a été favorisée en ce qui concerne les nodules diagénétiques par (c) le développement de ta ceinture de haute productivité biosiliceuse dont les effets se sont fait sentir, dans la zone étudiée, à partir du Pliocène supérieur. En ce qui concerne les processus de concentration de métaux, tes nodules diagénétiques sont comparables à ceux du Pacifique Est-équatorial bien quE leur évolution ait été différente.

  • Titre traduit

    Origin of polymetallic modules from central indian basin


  • Résumé

    Based on morphological, structural, geochemical and stratigrafical studies, two main population of manganese nodules were distinguished in the Central lndian Basin (C. I. B. ). They are hydrogenetic and diagenetic nodules. Three major parameters have directly or indirectly controled their development. Hydrogenetic growths took place at the tops of the topographics highs where were found the condensed series (with interstratified dodules associated ). Diagenetic nodules were localized within the first 40 cm of recent siliceous sediments. Their origin is related with: a) rhyolitic pumice and ash layers which have been produced by the lndonesian volcanic activity, manifested since late Miocene and which have supplied the main of nodules cores. B) The tephra bas been altered and exposed on the sediment-water interface by intraplate tectonics activity (S-N compression), as well as by erosion activity of bottom currents. C) Since Late Pliocene the high productivity belt was characterized by siliceous deposits and favoured the formation of diagenetic nodules. Ln relation to the process of metals concentration, the diagenetic nodules from C. I. B. And those from the equatorial-East Pacifique are comparables? in spite of their distinct evolutionary process.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (192 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 169-179

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1988)120
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque de géologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GEOL THESES
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034971
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.