Contribution à l'étude de la variabilité de Xanthomonas campestris pv. Manihotis (Arthaud Berthet et Bondar) Starr. Agent causal de la bactériose vasculaire du manioc (Manihot esculenta Crantz)

par Valérie Verdier

Thèse de doctorat en Sciences biologiques. Phytopathologie

Sous la direction de Alain Coléno.

Soutenue en 1988

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Quelques étapes du processus infectieux de Xanthomonas campestris pv. Manihotis sont étudiées sur vitroplants, ainsi que sur cals issus de tiges et sur feuilles excisées. Le comportement de deux souches, non agressive et agressive de Xanthomonas campestris pv. Manihotis est évalué sur cinq variétés de manioc présentant différents niveaux de résistance à la bactériose au champ. Nous avons pu montrer, à l'appui d'analyses statistiques, que quelle que soit la technique mise au point sur vitroplant, cal ou feuille isolée, la dynamique de l'implantation de la bactérie est significativement différente pour les deux souches. L'association vitroplant-souche agressive conduit à l'expression de symptômes semblables à ceux observés après infection au champ. Sur les cinq variétés inoculées, seule la variété 30555 présente un comportement différent des autres. Par contre, sur toutes les variétés inoculées avec la souche non agressive, l'absence de symptôme est corrélée à la non colonisation interne des différents organes du vitroplant. La colonisation épiphylle est contrôlée en microscopie électronique de balayage. L'observation des sites d'adhésion et de multiplication des bactéries d'une part, et des réactions des tissus d'autre part, confirme la divergence de comportement des deux souches. La seconde partie de l'étude porte sur la mise en évidence de plasmides dans 54 souches de Xanthomonas campestris pv. Manihotis différant par leur origine géographique et leurs caractéristiques biochimiques, lysogéniques et de pouvoir pathogène. Les résultats permettent d'établir une corrélation entre la nature des plasmides et les caractéristiques lysogéniques d'une part et le pouvoir pathogène d'autre part. La discussion porte sur :- les possibilités d'utilisation des cultures in vitro pour :1 -étudier les relations hôte-bactérie et dans le cas présent, les étapes de pollution,. Adhésion et pénétration,2 - évaluer rapidement la résistance variétale. - les corrélations établies entre le pouvoir pathogène, la présence et la nature des plasmides dans les souches de Xanthomonas campestris pv. Manihotis.

  • Titre traduit

    Studies on the variability of Xanthomonas campestris pv. Manihotis, the causal agent of the bacterial blight disease of cassava (Manihot esculenta Crantz. )


  • Résumé

    Several stages of the infection process of Xanthomonas campestris pv. Manihotis , were studied using in vitro plantlets as well as stem callus tissue and sectionned leaves. Two strains of Xanthomonas campestris pv. Manihotis, agressive and non-agressive, were compared on 5 varieties of cassava presenting different levels of resistance under field conditions. Statistical analysis revealed that bacterial implantation differed significantly according to which of the two strains was used, whichever mode!applied, in vitro plantlets, callus tissue or sectionned leaves. The association agressive strain in vitro plantlet results in symptoms similar to those observe upon infection under field conditions. Only one variety out of the 5 tested, variety 30555, presented a different type of reaction to the agressive strain. However, the absence of symptoms with the non-agressive strain was correlated with the failure to colonize internai organs for the 5 varieties tested in vitro. S. E. M. Observations were used for further observation of the adhesion and growth patterns of the bacterial strains as well as plant tissue reaction. In the second part of this study, the existence of plasmids was revealed in a collection of 54 strains of Xanthomonas campestris pv. Manihotis differing by their geographical origin, biochemical caracteristics and pathogenicity. Plasmid type was correlated with lysogenic caracteristics a s well as with pathogenicity. The use of in vitro methods for : 1 - Studying the host-bacteria interaction and, in the present case pollution, adhesion and penetration stages 2 - Rapid evaluation of varieta! resistance. The correlations established between the presence and nature of plasmids in strains of Xanthomonas campestris pv. Manihotis and pathogenicity are considered.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (216 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 195-216

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1988)100
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034949
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.