Étude de caractères morphologiques, phytochimiques et caryologiques décrivant des plantes issues d'une expérience d'hybridation somatique entre deux clones de luzerne (Médicago sativa subsp. Sativa et subsp. Falcata)

par Joëlle Coulaud

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Yvette Dattée.

Soutenue en 1988

à Paris 11 .


  • Résumé

    Les deux clones tétraploïdes (2n=32) MSR12 (Medicago sativa ssp. Sativa) et 3182 (Medicago sativa ssp. Falcata) et leurs hybrides sexués se différencient nettement à l'aide de 8 variables décrivant la morphologie foliaire, 2 variables de l'appareil stomatique foliaire. 19 variables concernant la répartition des trichomes foliaires, 17 variables décrivant la répartition des trichomes sur les sépales et 27 pics représentant en chromatographie les flavonoïdes floraux. Des plantes issues de fusions somatiques (E. TEOULE, 1983) sont ainsi décrites et leur origine est discutée en fonction des caractéristiques de leur caryotype. Deux plantes octoploïdes sont des hybrides somatiques totaux des caractères originaux par rapport aux parents et à l’hybride fertilité est discutée la suite de l'étude de leur méiose. Un hybride somatique l’origine octoploïde est devenu hexaploïde acquérant des caractères originaux ; sa méiose est très anormale et ses gamètes ont des nombres chromosomiques variés. Le phénomène d'élimination génomique est discuté. Deux plantes octoploïdes résultant d'autofusions de protoplastes d'un seul parent sont distinctes de celui-ci selon des caractères morphologiques. L'origine des autres plantes, ressemblant toutes à leur parent falcata, est recherchée : Une plante aneuploïde (2n = 33) est très peu distincte, et de fertilité normale i plusieurs hypothèses sont émises sur l'origine du chromosome supplémentaire. Une plante octoploïde devenue tétraploïde et à fertilité réduite, a subi des remaniements caryologiques. Deux autres variants, moins perturbés, sont observés tous sont distincts les uns des autres. Les autres plantes semblent être issues de protoplastes non fusionnés du parent falcata et leurs caractères plus ou moins originaux sont imputés au mode de régénération et non l l'influence du deuxième génotype.

  • Titre traduit

    Morphological, phytochemical and caryological studies describing plants issued of a somatical hybridization experiment between two clones of alfalfa (Medicago sativa subsp. Sativa and subsp. Falcata)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (163 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 152-162

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1988)76
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034924
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.