Systèmes Métal-CO comme modèles de chimisorption : interaction de configuration et orbitales naturelles

par Abdelali Daoudi

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Gaston Berthier.

Soutenue en 1988

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Nous nous sommes intéressé à l'étude de la nature des interactions entre un métal de transition de le 1ère série- M = Cu, fe et Ti - et une molécule de monoxyde de carbone CO. Ce travail porte d'abord sur les molécules triatomiques MCO, pour lesquelles il existe certaines données expérimentales, mais concerne aussi le domaine de la chimisorption et éventuellement le domaine de la réactivité catalytique. Les calculs de self consistance (SCF) suivis d'une interaction de configuration (IC) nous ont permis, après une recherche systématique, l'attribution de l’état fondamental et des premiers états excités qui sont inconnus pour les molécules MCO et considérées. Les structures électroniques, courbes de potentiel, géométries d’équilibre, champs de force harmoniques complets et vibrations sont présentés et discutés pour l'état fondamental et le premier excité trouvés pour ces systèmes. Ces calculs nous ont permis de déterminer les ressemblances, les différences ainsi que les facteurs influençant la liaison C-0 et la liaison M-C lorsqu'on se déplace dans la série 3d des métaux de transition. Ces calculs théoriques ont nécessité des outils de travail appropriés : un traitement SCF plusieurs couches ouvertes et un traitement d'IC capable de récupérer une partie importante de la corrélation et de tenir compte des problèmes de quasi dégénérescence. Pour les systèmes étudiés ici l'approximation de Hartree-Fock conduit souvent à des résultats insuffisants ; d'importants effets de corrélation apparaissent non seulement dans la détermination des paramètres structuraux, mais aussi dans la description de l’interaction entre M et CO. Dans le traitement de corrélation par variation-perturbation, l'emploi des orbitales naturelles joints à un hamiltonien monoélectronique à nombres d'occupation variables s'avère très efficace pour la convergence du développement d'IC. En plus de leur intérêt pour cette fin, les orbitales naturelles facilitent l'analyse des fonctions d'onde IC ainsi obtenues. D’après les résultats obtenus dans ce travail, nous avons mis en évidence des lois sur la donation et la rétrodonation sous forme explicite et même sous forme qualitative à des fins prédictives.

  • Titre traduit

    Metal-CO as chemisorption models : configuration interaction with natural orbitals


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (248 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1988)50
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034899
  • Bibliothèque : École polytechnique. Bibliothèque Centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C1A 120/1988/DAO
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.