Séparation, famille et conflits de valeurs : représentations familiales comparées et jugements d'étudiants congolais vivant en France

par Brigitte Diazabakana

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Yvonne Castellan.

Soutenue en 1988

à Paris 10 .


  • Résumé

    Les contraintes économiques, politiques, démographiques et culturelles entrainent des transferts massifs des populations du "sud" vers le "nord". Des groupes importants de cultures variées se trouvent ainsi en situation de "choc culturel". Nous avons émis l'hypothèse que le séjour en France favoriserait l'adoption de nouvelles valeurs familiales chez les étudiants congolais vivant en France dans les années 83-85. Ce, en fonction de leur rang occupe dans la fratrie, de leur milieu d'origine (milieu urbain oppose au milieu rural) et de la durée de ce jour. Cette adoption entrainerait des conflits intra et interpersonnels. Ces hypothèses n'ont été vérifiées qu'en partie car le séjour en France ne favorise pas une adhésion totale aux valeurs familiales françaises. Des freins demeurent selon les variables précitées, avec présence de souffrance et de conflits. Enfin, pour résoudre ces conflits, la négociation, les compromis sont plus présents que la rupture. Dans cette étude, il est apparu que le groupe comme objet d'investissement joue un rôle important : groupe extérieur prestigieux (France) désiré, fantasme au départ, puis groupe intérieur (Congo) restaure, réinvesti ensuite. Il s'agit donc d'un processus comparable à la crise d'adolescence dans sa thématique de la recherche de l'identité, du rejet des origines, de l'ailleurs idéal.

  • Titre traduit

    Separation, the family and the conflict of values: family representations compared and the opinions of congolese students living in France


  • Résumé

    Economic, political, demographic and cultural pressures have brought about a massive transfer of populations from "the south" to "the north". Thus, large groups, with differing cultures, find themselves in a situation of "cultural shock". We put forward the theory that the time spent in France favoured the adoption of new family values amongst the congolese students living in France during the years 1983-1985, according to their rank in the phratry, the milieu from wich they originated (urban as opposed to rural) and the length of time spent in France. This change in values has led to intra - and interpersonal conflicts. This theory has been only partly substantiated, since the time spent in France does not encourage a total acceptance of the french family values, some restraints remaining, depending on the above-mentioned variables, not without some suffering and conflicts. Finally, to resolve these conflicts, negotiation and compromise are more frequent than rupture. In this study, it has appeared clear that the group as an object of emotional investment plays an important role: the exterior prestigious group as (France), keenly sought after, fantasized at first, then the interior group (con- go) restored, and later reinvested. Thus it is a process of maturing, comparable to that of the crisis of adolescence, in its thematic, search for identity, rejection of origins and the ideal elsewhere.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (pagination multiple)
  • Annexes : Bibliogr. p.1-12.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T7480

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA10.LET.1988
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.