Endettement des menages et financement du logement

par Bruno Lefebvre

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Michel Mouillard.

Soutenue en 1988

à Paris 10 .


  • Résumé

    Depuis le début des années 1980, les comportements financiers des ménages, en France, se sont profondément modifies et l'on assiste notamment a une forte progression de leur endettement. Les schémas retenus jusqu'à présent par les économistes pour expliquer les comportements d'endettement des ménages sont trop simplistes pour analyser les mutations auxquelles nous assistons. Aussi avons-nous cherche à construire un modèle explicatif des comportements d'endettement des ménages en ne nous intéressant toutefois à celui-ci que dans le seul cadre de leurs opérations d'accession à la propriété. L’analyse approfondie des caractéristiques des ménages accédant et des caractéristiques de leurs opérations au regard de la théorie du cycle de vie et de la théorie des filières d'accession à la propriété résulte a titre principal du patrimoine humain des ménages. Par ailleurs l'analyse du fonctionnement des marches des crédits à l'habitat montre que la demande de crédit des ménages peut être rationnée. Sur la base de ces conclusions, il est alors possible de dégager un schéma général du comportement d'endettement des ménages, dans le cas de l'accession à la propriété, en retenant le sens de la causalité ou le montant de l'opération immobilière réalisée dépend du volume de crédit obtenu. Le recours à la théorie du consommateur de K. J. Lancaster permet de rendre compte du comportement des ménages face à la diversité du bien logement.

  • Titre traduit

    Family borrowing and the financing of housing


  • Résumé

    Family financial behaviours have experienced great changes since the early 80's, i. E. The borrowings are increasing. So far, the explanations provided by the economists to understand the families' investment behaviour appeared too simplistic to analyze the present evolutions. Subsequently, we attempted to build an explanatory model to define these attitudes, considering them uniquely through the framework of their homebuying operations. A thorough study of the homebuying families and of the details of their operations from the point of view of the life cycle theory and the theory of homebuying channels, shows that the decision depends mostly on the families' human patrimony. Incidentally, the analysis of the functioning of housing credit markets proves that the household demands for credit can be shortened. These conclusions make it possible to isolate a general trend in the borrowing behaviour of homebuying families, the variable taken into account to determine the amount of the operation thus realized being the total credit allowed. . . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (515 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.425-440

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T7471
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.