Esquisse d'une sociologie du goût en architecte

par Marion Segaud

Thèse de doctorat en Lettreset sciences humaines

Sous la direction de François Gresle.

Soutenue en 1988

à Paris 10 .


  • Résumé

    Le refus des spécialistes de considérer le publique l'architecture comme un public réel d'une part, la dénégation qu'opère la théorie architectura le moderne de l'opinion publique - envisagée comme un repoussoir vis à vis des manifestations cultivées de l'architecture - d'autre part, nous ont conduite à une critique du jugement sur l'architecture quotidienne, menée auprès de publics varies. Dans une première partie on a examiné comment émergeait le sujet de goût à travers les théories esthétiques. A partir des enquêtes qui ont constitué notre corpus de jugements de préférence, nous avons, dans une seconde partie, élaboré une empirie, dont nous avons cherché à donner les principes. A


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (474 f .)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.440-464. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 7459

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/37
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.