Quantifications et incidences économiques de la dette publique

par Nicole Bonneau

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Pierre Llau.

Soutenue en 1988

à Paris 10 .


  • Résumé

    Chaque année, la préparation du budget met au cœur de l'actualité le concept de déficit budgétaire. Cependant, l'accumulation de ces déficits et surtout l'existence d'une supériorité du taux d'intérêt réel sur le taux de croissance donnent au concept d'endettement plus d'importance. Mais évaluer l'influence de la dette publique nécessite la conception d'une définition comptable précise et donc l'établissement d'un concept d'endettement "pluriel" a partir des comptes financiers nationaux en nouvelle base. De cette étude, se dégagent la responsabilité de l'État en matière d'accroissement de l'endettement public et l'importance d'un raisonnement en termes nets, l'augmentation de l'endettement n'ayant pas de contrepartie à l'actif. A chaque type d'endettement public correspond des incidences macro-économiques spécifiques, c'est pourquoi l'étude s'est centrée sur les effets économiques à court et long terme du financement par emprunt du déficit budgétaire : incidence du flux d'endettement en termes d'effet d'entrainement et ou d'éviction, incidence du stock d'endettement sur le niveau du taux et des charges d'intérêt. Ces effets ambivalents ont alors impose l'évaluation d'une dette publique optimale : dans un modèle néo-classique de croissance équilibrée, la dette optimale doit financer des investissements publics productifs de revenus nécessaires au financement des charges d'intérêt induites. Mais en période de supériorité du taux d'intérêt réel sur le taux de croissance, les charges d'intérêt induites nécessitent une diminution du déficit budgétaire hors intérêts afin d'éviter une explosion de la dette publique.

  • Titre traduit

    Measures and economic effects of public debt


  • Résumé

    Each year, when the decisions of public spendings and receipts are making, it is the financial deficit which leaps to the eye. Nevertheless, the accumulation of the deficits and the superiority of real interest rate in comparison with the rate of growth give an importance to the concept of public debt. But, before evaluate the economic effects of public debt, it is necessary to establish a specific concept of public debt with the financial national accounts, concept which must be "plural". Statistics" analysis shows the responsability of the state in the increase of public debt, increase in debts which has no counterpart in assets. Each type of public debt instruments has specific economic effects; it is why we study the economic effects, at short and long term, of financing public deficit by borrowing: economic effects of the debt flow in terms of crowding out or crowding in, economic effects of the stock on the interest rate and payments. These ambivalent effects lead to an evaluation of an optimal public debt: in a neo-classical model of equilibrium growth, the optimal public debt must finance investments which produce revenues for paying the interest payments. But in the case of superiority of real interest rate in comparison with the rate of growth, an increase in public debt finances the interest payments but induces a risk of explosion of public debt. Stability of debt gnp ratio requires a budget balance net of interest payments in sufficient surplus.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (532 f.)
  • Annexes : Bibliogr., tome 2, p.519-528

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 7452

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GM1601-1988-133-1 à 3/
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.