Les conceptions monétaires du FMI et le développement : une approche theorique

par Mohamed Benamira

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Françoise Renversez.

Soutenue en 1988

à Paris 10 .


  • Résumé

    La thèse porte sur deux problématiques fondamentales : d'une part, démontrer les relations de parenté entre le monétarisme et les conceptions monétaires du FMI. D'autre part, examiner la portée de telles conceptions pour le développement. Pour ce qui est de la première problématique, il s'agit de démontrer que les conceptions monétaires du FMI constituent, en soi, une forme de monétarisme parmi d'autres. En l'occurrence, le monétarisme friedmanien, le monétarisme "budgétaire" de Brunner Meltzer, le monétarisme "néo-autrichien" ou "école des anticipations rationnelles" de Lucas Sargent wallace. Le monétarisme du FMI se présente comme un monétarisme "éclectique et révisé" en ce sens, qu'il tente d'apporter les conditions de validité du monétarisme dans le cas: - de l'économie ouverte: c'est l'approche monétaire de la balance des paiements. - de l'économie sous-développée: c'est la théorie de la répression financière. La deuxième problématique consiste à montrer que les plans d'ajustement du FMI pour les pvd, sont la traduction de son monétarisme spécifique. Deux pays - le Kenya et la Jamaïque - sont pris comme études de cas, pour examiner la portée de ces plans d'ajustement pour les pvd. Enfin, une discussion sur le concept de développement en rapport avec les prescriptions monétaristes est abordée.

  • Titre traduit

    The monetary conceptions of the IMF and development : a theoretical approach


  • Résumé

    The thesis deals with two main problems: firstly, it attempts to demonstrate the close relationship between monetarism and the IMF’s monetary conceptions. Secondly, it examines the significance of such conceptions for development. As regards the first problem, the thesis attempts to show how the IMF’s monetary conceptions are, in themselves, a form of monetarism among others, namely Friedman’s monetarism, Brunner Meltzer’s "budgetary" monetarism, Lucas Sargent Wallace’s "neoaustrian" monetarism, or the "rational anticipations school". The imf's monetarism can be described as a "revised and eclectic" form of monetarism, in that it attempts to provide auxiliary conditions for valid monetarism, and this in the case of : - an open economy, in other words, the monetary approach to b. O. P. - an underdeveloped economy, in other words, the financial repression theory. The second task of the thesis is to show that the IMF’s adjustment programs for LDC’s are a materialization of its specific form of monetarism. Two countries - Kenya and Jamaica - are taken as case studies in order to illustrate the significance of these adjustment programs for LDC’s. Finally, the thesis discusses the concept of development to monetarist prescriptions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (305 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 365-374

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 7422
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.