Etudes d'architecture et d'histoire grecques à l'époque impériale : la ville d’Argos aux Ier et IIe siècles

par Pierre Aupert

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de René Ginouvès.

Soutenue en 1988

à Paris 10 .


  • Résumé

    Les constructions argiennes des deux premiers siècles de n. E. Constituent un panorama presque complet des types de bâtiments des centres urbains impériaux : tombe, nymphée, thermes, aqueducs, temple, odéon et théâtre. Les édifices non dates par des données de fouille peuvent l'être grâce à un système fonde sur les caractéristiques de leur appareil en briques, extensible à l'ensemble de la Grèce. Il est ainsi possible de suivre l'histoire de chaque édifice, ainsi que celle du développement urbain, en relation avec la politique et le contexte socio-culturel. L'identification d'un vaste temple a cour fermée comme serapieion ensuite transforme en asclepieion avec bain thérapeutique, éclaire l'histoire de ce type de bâtiment et l'histoire religieuse d'un jour nouveau. Chaque monument se trouve par ailleurs marque par des innovations architecturales parfois révolutionnaires (voute par tranches, toiture en fermes maçonnées, voute mixte, péristyle d'arcades, nymphée a baldaquin, tholos diptère, opus incertum mixte) et des combinaisons inédites de formes connues (colonnes sur parapet, devant un nymphée ou des bassins de thermes, epicranitis interne sur consoles, arc syrien. . . ) Dans un esprit de baroque mesure, qui témoignent de l'originalité architecturale profonde et inattendue de la province grecque.

  • Titre traduit

    Studies of Greek architecture and story by the imperial era : the city of Argos in the first and second century


  • Résumé

    The Argive constructions of the first two centuries of our era show an almost complete panorama of the different types of buildings of imperial urban centers: tombs, nymphaeums, baths, aqueducts, temple, Odeon and theatre. Buildings which are undated by excavation data, can be due to a system based on the characteristics of the bricklaying, which applies to the whole of Greece. It is therefore possible to follow the history of each building as well as that of urban development, in relation to the political and socio-cultural context. The authentication of a large temple with an inner court, such as serapieion then transformed into asclepieion with therapeutic bath, throws new light on this type of building as well as on the religious history. Each monument is also marked by architectural innovation, sometimes revolutionary (pitched vault roof with adobe truss, mixed vault, peristyle of arcades, nymphaeum with baldachino, dipteral tholos, mixed opus incertum) and by new combinations of know shapes (columns on parapet, in front of a nymphaeum or thermal bath, internal epicranitis on consoles, Syrian arch. . . ), the whole in a restrained baroque style attesting to the real and unexpected architectural originality of the Greek province.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1019, 102 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.899-998

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 7421
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THCLA AUP

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA10.LETT.1988
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.