La consommation alimentaire en Côte d'Ivoire : portée et limites de l'éclairage économique

par Denis Requier-Desjardins

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Philippe Hugon.

Soutenue en 1988

à Paris 10 .


  • Résumé

    Cette thèse réfute pour la Côte d'Ivoire une hypothèse souvent avancée dans le cadre de différents schémas explicatifs de la crise alimentaire en Afrique subsaharienne: le "mimétisme alimentaire", c'est à dire l'augmentation continuelle et irréversible de la consommation de produits alimentaires importés dans les pays d’Afrique sub-saharienne et plus particulièrement dans les villes, générant une standardisation progressive de l'alimentation. Dans la mesure où cette hypothèse s'inscrit dans différents cadres analytiques qui ont pour caractéristique commune de concevoir la consommation alimentaire comme étroitement dépendante des évolutions constatées en matière de production ou sur les marchés, ce travail s'interroge sur la capacité de la théorie économique à proposer une analyse de la dynamique autonome du sous-système de la consommation alimentaire. Devant les insuffisances de la théorie face à ce "fait social total", la thèse examine les voies ouvertes par l'intégration à l'analyse d'un certain nombre d'acquis de l'analyse anthropologique.

  • Titre traduit

    Food consumption in Ivory Coast: scope and limits of the economic approach


  • Résumé

    This work refutes for Ivory Coast a wide spread assumption in the bulk of the analytical frameworks of the food crisis in sub-Saharan Africa: i. E. "food mimetism", namely the continuous and irreversible growth of consumption of imported food products which generates, especially in the urban areas, a standardization of the food consumption patterns. This assumption is built up in different schemes which see food consumption as a dependent variable from items such as food productions or market conditions. On the reverse, this work discusses the ability of the economic theory to propose an analysis of the autonomous dynamics of food consumption within a set of interrelations with other levels of food system. Given the weakness of the actual economic approach on that point, the eventual integration of some results of the anthropological approach is emphasized.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (177 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.159-169

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 7368
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.