La restitution cinématographique de l’ambiance

par Marie-Noëlle Cordoliani

Thèse de doctorat en Etudes théâtrales et cinématographiques

Sous la direction de Jean Rouch.

Soutenue en 1988

à Paris 10 .


  • Résumé

    L’anthropologie filmique trouve son fondement dans l’utilisation du cinéma comme outil d’exploration de la réalité du fait de l’observation qu’il en permet. C’est cette option d’exploration cinématographique qui s’applique ici à l’élément le plus informel et le plus sensible de notre réalité : ce que nous appelons l’ambiance. L’ambiance est définie comme l’expression des interactions existantes dans les situations de communication que sont toutes les situations humaine. Cette définition reprend l’approche systémique pour une logique de la communication proposée par l’école de Palo Alto. Ce sont donc les principes de rétraction, d’équifinalité et de totalité, attachés à la notion d’interaction et la recherche d’une participation de niveau analogique, niveau de la communication où elles s’expriment, qui vont orienter la stratégie de réalisation. Pour que l’ambiance soit sujet de l’énonciation cinématographique au lieu d’apparaitre comme un fonds nécessaire a l’activité, il faut pouvoir adopter une stratégie filmique ayant pour fil conducteur la communication analogique de la situation, les activités et leur présentation n’étant que le prétexte formel pour y accéder. Une telle stratégie ne peut se permettre que dans une dynamique de renvoi réflexif entre le système d’appréhension dont elle est issue et le film qui en est le résultat observable. Ce renvoi s’effectue par la réduction des données compréhensives de l’ambiance et du mécanisme cinématographique, spécifiées par la culture intéressée, au niveau des choix que pose la réalisation filmique. Le film de restitution d’ambiance joue alors deux rôles. Il nous invite au spectacle d’une ambiance donnée où l’énonciation cinématographique en permet une perception plus stable et plus présente que dans la réalité. Il confirme, par la validation qu’il réalise du système réflexif liant ambiance et cinéma, l’opérationnalité de celui-ci pour l’exploration du niveau analogique des activités humaines ou s’expriment les interactions qu’elles réalisent entre l’homme et sa culture.

  • Titre traduit

    The filmic restitution of the environment


  • Résumé

    Visual anthropology is making use of the as tool to explore reality because of the observance it permits. It is this option of cinematographic exploration that applies here to the most sensible and uncategorical element of our reality: that we call environment. The environment is defined as the expression on the interaction existing in communication situations so is every human situation. The definition takes again the systemic approach for “pragmatics of human communication” proposed by the school of Palo Alto. So the principles of feed-back, equifinality and totality, fastened to the meaning of interaction, and the pursuit of a share in an analogical way, way of the communication in which they express themselves, are going to guide the strategy for the movie realization. In order that environment might be the subject of the cinematographic enunciation, instead of appearing as the necessary back-ground for the activity, we must be able to choice a filmic strategy using the analogical communication as a guide, activities and their showing being only the categorical pretext to have access to it. Such a strategy is possible only with dynamics of reflecting referring between the understanding system it precedes and the film which is its obvious result. This referring is the action of the reduction in the understanding data for the environment and for the cinema, on a par with choices, specified by the interested culture that put the filmic realization. So the film making restitution of environment has two registers. First it requests us to the sight of a specific environment for which the cinematographic enunciation permits a most durable and present perception than the one the reality gives. Second it confirms, because of the validity it gives to the understanding system linking environment and cinema, the usefulness of this one to explore the analogical level of human activities revealing the interactions they realize between humans and their culture.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (168 f.)
  • Notes : Filmographie p.160-163
  • Annexes : Bibliogr. p.164-166

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Accessible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 89-646
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/1023
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.