Toxicomanie et champ freudien

par Vincent Calais

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de François Regnault.

Soutenue en 1988

à Paris 8 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La question de depart est d'examiner l'appartenance ou non de la toxicomanie au champ freudien. Un retour sur le premier temoignage du genre, les confessions de T. De quincey, permettra une mise en perspective de la question des drogues, ici l'opium. Nous ferons ensuite une breve retrospective des indications de freud, et de ses suivants, sur la toxicomanie. Un premier trait se degagera depuis la drogue saisie comme discours : trait d'identification. Nous aborderons ensuite, depuis la phenomenologie de l'alternance drogue manque, le concept de repetition, pour y montrer sa subversion par la drogue. Les rapports entre drogue et savoir, interroges depuis la lignee des grands drogues poetes, montreront qu'a la negation depuis l'inconscient la drogue vient s'opposer par un savoir du pas-de. Quelle est la jouissance dans la drogue ? Depuis le forcage du principe du plaisir, nous serons conduit a interroger une jouissance "qu'il ne faudrait pas". De la, seront repris les differents tenants (fantasme, identification) d'un se faire, soit l'operation produite par la drogue, pour laquelle nous avancerons l'ecriture : faire (a,s). La perversion, sur laquelle nous aurons ete conduits tout au long de nos articulations, fera l'objet de notre conclusion.


  • Résumé

    The question at the beginning will be : does drug-addiction inscrive in the freudian field ? A come back to the first testimony, the confessions of t. De quincey, will give us a perspective of the question. Then we give a short retrospective of the different indications we can find in freud, and his successors. A first point should emerge, since the speech of the drug-addicts : a point of identification. We shall discuss later on, since the phenomenon of the alternative : drug lack, about the concept of repetition, and show how drug is a subversion of the repetition. The rapports between drug and knowledge will be the following question : in contrary of the inconscious, we can show that drug opposes the power to refuse. Man can see afterwards that the drug-addict does not dream : he stands on the cut, on the line of wakening. Which is the "jouissance" of the drug ? Since the forcing of the pleasure principe, we shall have to ask about a "jouissance" that should not be.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 319 f

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 2735 THB
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 2735BIS THB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.