L'instabilite politique, economique et sociale du mexique d'hier et d'aujourd'hui est une source de dependance a l'egard de son principal fournisseur et debiteur, creancier et employeur de son excedent de main-d'oeuvre : les etats-unis

par JACQUES GRENIER

Thèse de doctorat en Études nord-américaines

Sous la direction de Pierre Dommergues.

Soutenue en 1988

à Paris 8 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Deux nations liberees du regime colonial, avec les memes facteurs, connaissant un developpement tellement divergent que l'une, le mexique depend aujourd'hui de l'autre, les etats-unis, financierement par la dette, humainement par l'emigration, soupape de surete. De longues periodes de troubles, l'absence d'une immigration riche en apports technologiques, ont contribue a asseoir la predominance americaine sur le mexique. La main-d'oeuvre legale et illegale, attiree par des gains meilleurs, est source de profit pour l'employeur americain. La chute des prix du petrole et des plans de developpement finances par l'emprunt exterieur conduisent a l'impasse d'une dette insupportable pour le niveau de vie d'un peuple deja confronte a un chomage eleve et renforce l'emigration aux etats-unis. Le petrole, source de ses deboires, peut aider le mexique a sortir de ces deux dependances mais dans le cadre d'une gestion rigoureuse. De part et d'autre de la frontiere, les remedes a cette situation sont connus. Personne ne veut les appliquer par crainte de deranger des situations acquises.


  • Résumé

    Two nations, mexico and the u. S. A. , free of colonial rule, knew an expansion so different that mexico depends today on the u. S. : financial dependence through foreign debt, human dependence through the safety valve which migration to the u. S. A. Represents. Long periods of revolution and disorder and the absence of any high skilled immigration into mexico have led to u. S. Pre-eminence over mexico. Legal and illegal mexican labour, attracted by better wages, allow americain factories to make big profits. The drop of oil prices and the failure of development plans financed by foreign loans have led to a huge debt of $$ 100 billion. People, now suffer from a slow but regular deterioration of standard of living and heavy unemployment. The only solution is to go to work in the u. S. A. Oil, the major of mexico's problems, can help mexico to break down these two dependencies but only by strict management. Both nations know how to solve these problems. But no one wants to do so because too many priviledges are at stake.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.