L'acteur et le possédé. Théâtre de la possession au théâtre (théâtre et folie)

par Jack Coudert

Thèse de doctorat en Théâtre

Sous la direction de André Veinstein.

Soutenue en 1987

à Paris 8 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    "On se sent possede par le personnage. . . " est une reflexion frequente chez l'acteur. Reciproquement, le possede semble souvent "jouer, comme au theatre cette these s'attache a etudier une comparaison possible de l'acteur et du possede. Dire que l'acteur est possede, n'est-ce la qu'une simple metaphore, ou faut il y voir bien plus que cela. Cette these s'attache a explorer cette metaphore, se propose l'investigation du lien du theatre a la possession. Apres des considerations preliminaires, methodologiques, et visant a definir le cadre du travail ainsi que les principales notions utilisees, une premiere partie examine les aspects theatraux de trois possessions de "cultures" diverse (rituelle, demoniaque, hysterique) pourquoi et comment le theatre existe-t-il a l'interieur de la possession? Quelle est la nature de ce lien, sa raison d'etre comprendre le theatre de la possession. Une deuxieme partie examine la question inverse de la possession au theatre. Existe-t'elle? Quelles significations et quelles raisons lui attribuer? Comment l'expliquer? Comment fonctionne-t'elle? On y considerera successivement: son existence au cours de l'histoire ainsi que dans des aires geographiques extra-occidentales; ses modalites d'existence dans le theatre occidental, ses mecanismes, la controverse dont elle est au coeur autour du probleme de l'identification a partir du debat pose par le paradoxe de diderot. Une troisieme partie aborde la question de la possession hors-theatre c'est a dire dans ses prolongements, soit dans l'art en general, soit dans le social, soit dans la science psychologique (psychanalyse, psychotherapie. . . ) Dans une quatrieme partie sont consideres les rapports de la possession et du theatre aux principales notions qui les lient: la catharsis, la mimesis, le sacre, la sublimation. A travers l'etude de la possession, notion-charniere centrale du theatre, s'ouvre la question de la "folie" du theatre. Dans une perspective scientifique esthetique et anthropologique du theatre, nous etudions ici la psyche de l'acteur a son extreme limite. Ouvrir la question du theatre sous l'angle de la notion centrale de possession, c'est comprendre la vertu du theatre, son essence intrinseque, son existence comme besoin invariant, constitutionnel de l'homme.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 207 f

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 2633 THB
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 2635 THB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1988PA080235
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.