Etude morphofonctionnelle et évolutive de l'adaptation au fouissage chez Arvicola terrestris scherman (Mammalia, Rodentia)

par Elisabeth Laville

Thèse de doctorat en Zoologie des vertébrés

Sous la direction de Jean-Pierre Gasc.

Soutenue en 1988

à Paris 7 .


  • Résumé

    Une analyse cinéradiographique des modalités du fouissage a montré que le substrat est attaque par des morsures successives puis évacué par les membres. Les mouvements mis en jeu sont stéréotypés et cycliques. Ils correspondent à une adaptation comportementale de l'espèce résultant plus d'un phénomène évolutif que d'une accommodation individuelle ou d'un apprentissage. Une étude biomécanique analyse la poussée exercée par les membres pelviens. Une étude comparative de la morphologie de quelques rongeurs fouisseurs montre que les adaptations au fouissage d'a. Terrestris sherman sont discrètes et touchent l'ensemble du squelette


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (124 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f.117-121

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1988
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 121 663
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2016-000138
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.