Etude in-situ de la protection cathodique d'une rayure sur un acier zingue peint : extension de la technique d'impedance electrochimique a la corrosion atmospherique

par Robert Guillaume

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Marius Chemla.

Soutenue en 1988

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La corrosion atmospherique, qui atteint notamment les vehicules automobiles, est un phenomene qui ne cesse de prendre de l'importance. La premiere raison en est l'augmentation tres rapide du nombre et de l'agressivite des agents corrosifs: utilisation de plus en plus grande de sels de deneigement sur les routes et atmospheres urbaines acides. La deuxieme raison en est la volonte d'alleger les vehicules automobiles par l'utilisation de toles de plus en plus minces, et donc resistant moins longtemps a la corrosion. La corrosion ayant des consequences commerciales tres nefastes pour les constructeurs automobiles, les siderurgistes ont du developper de nouvelles qualites d'aciers lamines a froid. Afin de caracteriser et de comparer ces nouveaux produits, des tests de corrosion ont du etre mis au point; ils sont dits acceleres par rapport a l'usage reel. Cette modelisation acceleree d'une evolution naturelle se heurte a une serieure difficulte: obtenir de facon reproductible des caracteristiques de corrosion comparables a celles prevalant en utilisation normale. La solution actuellement retenue est d'utiliser de plus en plus de toles prerevetues par du zinc, allie ou non. Un test de corrosion accelere, utilise industriellement, consiste a suivre l'evolution d'une tole prerevetue et peinte, au cours d'un cycle climatique. Les resultats sont tres qualitatifs: largeur de decollement de peinture, presence de rouille dite rouge (produits de corrosion du fer), ou dite blanche (produits de corrosion du zinc). Le manque occasionnel de reproductibilite de ces tests est difficile a expliquer du fait de la non-connaissance precise des mecanismes physico-chimiques de corrosion. C'est pourquoi s'imposa, il y a trois ans, la necessite d'une collaboration entre un industriel, fabricant de toles prerevetues, usinor aciers alors, sollac aujourd'hui, et un laboratoire de recherche fondamentale en corrosion, le


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1988
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.