Electrosynthese organique : catalyse de la reduction electrochimique d'halogenures organiques par des complexes du nickel : electroreduction de cetones aromatiques en presence de cations metalliques

par Sylvain Pellegrini

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Jacques Périchon.

Soutenue en 1988

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La premiere etude porte sur la catalyse de reduction electrochimique de mono- et dihalogenures aliphatiques par les complexes du nickel-bipyridine-2,2 en milieu solvant n-methylpyrrolidone et n,n-dimethylformamide (dmf). Les electrolyses a potentiel controle fournissent de bons rendements en dimere lorsque l'halogenure est un derive primaire. L'analyse des mecanismes montre que ceux-ci impliquent la formation d'intermediaires dialkyl-nickel, qui peuvent etre prepares en solution par voie electrochimique. La reactivite de ces intermediaires vis-a-vis de derives halogenes est une des etapes cles a l'origine de l'efficacite du cycle electrocatalytique. La seconde etude est relative a l'influence des cations magnesium et lithium sur l'electroreduction de la benzophenone dans le solvant dmf


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 76 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1988
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.