Interfaces heterophases entre oxydes refractaires : structure et influence sur le comportement mecanique

par Léo Mazerolles

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de ROBERT COLLONGUES.

Soutenue en 1988

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Etude des interfaces presentes dans les materiaux biphases constitues de deux oxydes refractaires de composition chimique et de structure differentes. Des echantillons d'eutectiques alumine-zircone, zircone-magnesie et de composites mullite-silice presentent des interfaces distribuees selon une microstructure reguliere et orientees suivant des directions cristallographiques particulieres. Des interfaces coherentes ont ainsi pu etre observees en microscopie electronique a transmission jusqu'a l'echelle atomique. Mise en evidence de l'influence de la nature et de la disposition des interfaces sur le mode de rupture et la tenacite des composites in situ etudies


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 103 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure de céramique industrielle. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : CI4450
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1988
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.