Arbres et processus de branchement

par Brigitte Chauvin-Almayrac

Thèse de doctorat en Probabilités

Sous la direction de Jacques Neveu.

Soutenue en 1988

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'utilisation d'espaces d'arbres dans l'etude des processus aleatoires de branchement est ici detaillee dans un souci de rendre plus intuitifs les resultats inherents aux proprietes d'independance de ces processus. Dans les parties 1, 2 et 4 est mise en evidence une propriete generale de branchement qui traduit une independance conditionnelle relative a une "ligne d'arret", notion anlogue a celle de temps d'arret. Cela permet de simplifier l'etude du comportement asymptotique du processus des ages d'un processus de bellman-harris (partie 1) et de former des martingales "produits" pour un processus de branchement brownien (partie 4). Dans les parties 3, 5 et 6, l'interet est porte sur la loi du deplacement maximum dans un processus de branchement brownien, liee aux solutions de l'equation aux derivees partielles k-p-p; des resultats de precision de grands ecarts pour cette loi sont demontres


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (155 f.)
  • Annexes : 144 REF

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Mathématiques-Informatique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Mathématiques-Informatique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE 01342
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1988
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.