Jeunes de Bacongo : dynamique du phénomène sapeur congolais

par Justin-Daniel Gandoulou

Thèse de doctorat en Sociologie. Anthropologie sociale et culturelle

Sous la direction de Georges Balandier.

Soutenue en 1988

à Paris 5 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les temoignages des europeens du 16e siecle laissent entendre qu'il existait au congo un ancien royaume important dont la civilisation avait ete modifiee par ses tres anciens contacts avec l'occident. On note deja a cette epoque chez les kongo, un desir de paraitre. Si les biens importes de l'europe acquierent une importance grandissante, l'usage que le congolais en fait et le sens qu'il leur attribue est sans doute different. C'est le cas du vetement. L'apparition a bacongo, au cours des annees cinquante des clubs de jeunes comme les "existos", les "cabarets", les "simple et bien", etc. , principalement caracterises par l'effet de demonstration vestimentaire le laisse comprendre. La repercussion de ces valeurs, d'une generation a l'autre, genere un habitus relatif au paraitre et donc au vetement, et fait de bacongo un quartier a vieille tradition du paraitre, du "vetir". Vingt ans apres les "existos", les "simple et bien", etc. , apparaissent les sapeurs", qui partagent l'essentiel des valeurs de leurs predecesseurs. C'est a travers la "sape" et la sous-culture qui la sous-tend que ces jeunes se sentent enfin exister, creent leur identite. Mais la sape semble etre aussi un moyen de contestation et ou de rehabilitation sociale. De plus, leurs comportements les font passer dans leur societe pour des delinquants, des marginaux. Cette marginalite (qu'on pourrait dire ludique) finit par se cristalliser et s'averer prejudiciable au moment ou les "sapeurs" tentent une integration sociale dans leur societe. Deux histoires de vie singulieres illustrent le processus d'cculturation a la sous-culture des "sapeurs".

  • Titre traduit

    The young people of bacongo (brazzaville) : the "dressing up" phenomen in the congo


  • Résumé

    Reports of europeans dating back to the 16th century suggest that there once existed an important kingdom in the congo whose civilisation had been modified by contact with the west. Already noticeable at this time was the congelese desire to "be seen". Although european goods became progressively more important, the usage of and the meaning given to them by the congolese was, no doubt, different. Clothing is an example of this, and the appearance, during the 1950's of clubs such as the "existos", the "cabarets", the "simple et bien", etc. , whose principal characteristic was their dress, support this idea. The effect of these values, over generations, was to give rise to a lifestyle revolving around being seen "dressed up" and to create a longstanding tradition in the district of bacongo. Twenty years after the "existos", the "simple et bien" etc. The "sapeurs" ("well-dressed") appeared, holding much the same values as their predecessors. It is by dressing up and being a part of the attached sub-culture that these young people create their own identity. Dressed up has also remained a means of protest and or social rehabilitation. Morever, their behaviour labels them as delinquants, or as outsiders, and hinders their subsequent attempts at social integration. Two individual case studies will illustrate the initiation process to the "sapeur" sub-culture.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 323 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 300-323

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CEAF B 20228
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 13369
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.