Les publications périodiques en provençal des origines à 1914

par Georges Bonifassi

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Suzanne Méjean-Thiolier.

Soutenue en 1988

à Paris 4 .


  • Résumé

    Après « Lou bouquet prouvencaou » (1823) et divers pamphlets politiques, les premières publications originales en provençal furent l'almanach de Provence et Lou Bouil-abaïsso (1841-46), hebdomadaire. Lou gay saber (1854) marque la croisée des chemins entre la tendance félibréenne et la tendance "troubaire". Cette dernière se manifesta entre 1858 et 1864 en publiant lou rabaiaire et lou cassaire. Les marseillais n'ont adhéré que tard au félibrige. Après les polémiques entre lou tron de l'er et lou prouvencau, un modus vivendi s'installa à Marseille entre les écrivains proches du félibrige et le courant traditionnel. Le manque de contacts entre les deux groupes eut de graves conséquences sur le rayonnement de la presse d'oc. A Marseille, la sartan reçut le concours de nombreux félibres tout en restant à l'écart de l'institution. Cet hebdomadaire traita de politique locale et nationale et dut affronter la concurrence de la vihado. Les hebdomadaires et mensuels félibréens furent souvent éphémères, contrairement aux almanachs. La plupart de ces publications furent, de fait, littéraires sauf une partie de la presse catholique. Le plus grand succès fut celui de l'armana prouvencau. Lou brusc disparut faute d'appui officiel du félibrige. Le refus de l'aïoli de se mêler de politique nationale réduit la porte de ses opinions fédéralistes. Le succès de la presse provençale a été limité par le manque d'entente entre la capitale littéraire (Avignon) et la capitale économique (Marseille) de Provence.

  • Titre traduit

    Periodicals in Provencal language from the beginning until 1914


  • Résumé

    After lou bouquet prouvencaou (1823) and various political pamphlets, the first major provencal periodicals were l'almanach de provence and lou bouil-abaisso, the first weekly. Le gay saber witnessed the birth of the felibrige and its severance from the "troubaire" movement. The latter published lou rabaiaire and lou cassaire between 1858 and 1864. The writers from marseilles joined the felibrige late ans reluctanctly. After polemics in lou tron de l'er and lou prouvencau, a not unfrienly arrangement intervened between the felibres and the troubaires. Yet the absence of general agreement between the two groups prevented the provencal press from being a successful venture. In marseilles, la sartan got help from many felibres but stood aloof from the felibrige. La sartan dealt with national and local politics and had to cope with the competi tion of the more conservatoire la vihado. The felibrige's weeklies and monthlies were generally short-lived while its almanachs were not. They were mainly literary journals except for part of the roman catholic press. L'armana prouvencau was the most glorious success. Lou brusc disappeared for want of public support from the felibrige. L'aioli refused to discuss national political issues which reduced the impact of its federalist opinions.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2003 par Presses de l'Université de Paris-Sorbonne à [Paris]

La presse régionale de Provence en langue d'Oc : des origines à 1914


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (522 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 1614
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 3877
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 14351

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA4.LETT.1988
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/396
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mf 6264
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2003 par Presses de l'Université de Paris-Sorbonne à [Paris]

Informations

  • Sous le titre : La presse régionale de Provence en langue d'Oc : des origines à 1914
  • Dans la collection : Collection du Centre d'Enseignement et de Recherche d'Oc , 12
  • Détails : 1 vol. (393 p.-[5] p. de pl.)
  • ISBN : 2-84050-269-0
  • Annexes : Bibliogr. p. [364]-383. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.