Le personnage féminin de Knut Hamsun : son évolution

par Béatrice Oudry-Henrioud

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Régis Boyer.

Soutenue en 1988

à Paris 4 .


  • Résumé

    On peut constater une évolution en trois phases du personnage féminin dans l'oeuvre de Knut Hamsun. Dans les premiers romans, l'auteur se projette passionnément, le héros hamsunien n'est autre que l'auteur lui-même et la femme n'existe alors qu'à travers lui. Elle doit être inaccessible pour mieux servir de muse et d'exutoire à ce poète en quête d'absolu. Un tournant s'amorce avec Rêveurs, se confirme avec Benoni et Rosa : la femme va être à côté de l'homme. Cette évolution correspond au bouleversement qui agite alors la société : le féminisme. La femme prend consistance et devient mère ; c'est bien entendu dans L'Eveil de la glèbe que ce nouvel équilibre est le plus éclatant. Enfin, dans la troisième partie, la femme est devenue indépendante, autonome - elle existe en dehors de l'homme et passe au premier plan. Elle est avant tout mère et l'homme se trouve exclu devant le nouveau couple "mère-enfant". A travers cette évolution se dégage une constante : la femme est investie d'une image mythique.

  • Titre traduit

    The female character in the works of Knut Hamsun : its evolution


  • Résumé

    We can notice three stages in the evolution of the female character in Knut Hamsuns'work. In the first novels, the author projects himself widely, the "hamsunian" hero being no less than Hamsun himself. At that stage the female character is totally dependent on men, living according to them. Besides, she must then remain unapproachable in order to play a better part as a muse and as an outlet for the poet in search of the absolute. A change can be noticed in Rêveurs and especially in Benoni and Rosa : there, the female character stands on the hero's side. This evolution can be connected with the feminist movement of the time. From then on women play a more important part and even more so when they become mothers. It is of course in L’Eveil de la glèbe that this newly-acquired balance is more obviously displayed. Finally, in the third stage women have become independent and do not rely on men as they used to. They are now the main characters. Above all things, they are mothers and men find themselves left out because of the new "couple" represented by the mother and the child. Throughout this evolution one aspect remains : the female character is the reflection of a myth.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 352 f

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 1712
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 4275
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire Sainte-Geneviève (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 4-SC SUP 10165 Nor
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 14763

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA4.LETT.1988
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.