La politique africaine de la France : 10 mai 1981-16 mars 1986

par Thomas Fozein Kwanke

Thèse de doctorat en science politique

Sous la direction de Pierre-Marie Dupuy.

Soutenue en 1988

à Paris 2 .


  • Résumé

    En 1981, la gauche accede au pouvoir en france, porteuse d'une projet de politique africaine ambitieux et genereux. Lorsqu'elle regagne l'opposition cinq ans plus tard, c'est moins le renouveau que la continuite qui caracterise sa politique africaine. Le gouvernement socialiste a plutot contenu le changement qu'il ne l'a conduit. Pourquoi? apres ce bilan, nous recherchons, a partir de l'examen de ses contraintes, les fondements de la continuite de la politique africaine de la gauche. Il apparait alors que deux categories de contraintes influencent les choix de la france en afrique. Les unes, endogenes, procedent du contexte organisationnel des relations franco-africaines. Les autres, exogenes, sont liees, entre autres, a la demultiplication des acteurs rivaux de la france en afrique. Elles espliquent la volonte francaise d'y preserver les positions acquises. Quant aux premieres, elles invitent essentiellement a une relecture des relations de dependance entre les partenaires concernes. On constate, en effet, d'un cote, la persistance d'une mentalite d'assistes chez les dirigeants africains et, de l'autre, la persistance, dans l'hexagone, d'une representation classique du role de la france en afrique. Par ailleurs, eu egard a la rationalite de puissance qui constitue le fondement de sa politique africaine, la france ne peut pas y conduire un changement qui contrarie ses interets. Mais, parallelement, la rationalite de survie qui fonde la politique exterieures des etats africains leur interdit de souscrire a des amenagements, memes minimes, contraires aux interets des regimes en place. (. . . )

  • Titre traduit

    French politics in africa : nineteen eighty one - nineteen eighty six


  • Résumé

    In 1981, the left came to power in france, harbringer of an ambitious and generous plan in african politics. When five years later, they were back in opposition, it was less transformation than continuity that characterised their african politics. The socialist government had contained the process of change rather than guided it. Why? in this assesment we seek out, by way of an examination of the contraints involved, the basis of the continuity. It appears that two categories of contraint influence france's choices in africa. Interior choices proceed from the organisational context of franco-african relations. Exterior choices ars linked to, among other factors, the reduction of rivals for france in africa. These choices explain the french interest in preserving aquired positions. The interior choices essentially invite a rereading of the relations of dependence between the parteners concerned. In effect, one remarks on the one hand the persistance of an assistance mentality on the part of african leaders, and on the other, the persistance of a classical representation of france's role in africa. Moreover, with regard to the rationality of power which constitutes the basis of her african politics, france cannot lead a political strategy against her interests. (. . . )

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : DT 1988-152

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GM1521-1988-500431 8982
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.