Les agricultures du Tiers-Monde face au marché des céréales

par Stéphane Madaule

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jacques Austruy.

Soutenue en 1988

à Paris 2 .


  • Résumé

    A partir d'une analyse des echanges cerealiers mondiaux et de leurs effets sur les agricultures du tiers-monde, cette etude s'est fixee comme objectif de chercher a mieux comprendre la situation agricole et alimentaire si contrastee des annees 1980 pour permettre de porter une appreciation sur les politiques preconisees ici et la et, le cas echeant, de tenter quelques suggestions. Les conclusions majeures de ce travail sont les suivantes : -de plus en plus dependant des approvisionnements issus du marche mondial, l'instabilite de ce dernier oblige les pays en developpement a organiser leur marche vivrier interieur vis-a-vis de la contrainte externe. D'ailleurs, selon les politiques mises en oeuvre (senegal, chine, mali,. . . ) les bas prix des annees 1980 ont influence differemment les performances agricoles. - l'aide alimentaire ne peut constituer dans l'etat actuel de son utilisation, un instrument de lutte contre la faim. Les populations sous-alimentees ne sont pas ciblees, les possibilites financieres et techniques de distribution a ces cibles sont encore tres faibles. Ceci explique la coexistence de surplus et de penuries. - contrairement a ce que prone la banque mondiale, les politiques agricoles des pays en developpement doivent maitriser leur rapport avec l'exterieur de maniere a favoriser la production. Au prealable, un suivi statistique performant du marche est indispensable. - la contrainte majeure de ce type de politique agricole est le probleme de l'alimentation des villes qui ne peut etre resolu que par l'intervention du pouvoir.

  • Titre traduit

    Third world agriculture faced with the world market of the date 1980 : the case of cereals


  • Résumé

    Based on an analysis of world cereal trade and its effects on third world agriculture, this study has fixed as its objective to try to understand better the very contrasted situation of agriculture and food production of the 1980 in order to assess the various policies put forward and, to propose some suggestions. The major conclusions of this work are : - compels the developping countries to organize their internal food producing market vis a vis the rest of the world. The low food prices of the 1980's have had a very different impact on the food producing agriculture de pading on the agriculture policy implemented. - the food aid as it's presently carried out cannot be considered an effective measure against hunger, this explains the coexistence of surpluses and shortage. - contrary to the position of the world bank, the agricultural policies of developping countries must ain to master their relation with the rest of the world so as to further their own production. Before that can be done a statistical follow up the market is indispensable. - the major permanent feature of the agriculture developping countries policies is the problem of supplying the towns with food.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : DT1988-127
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.